SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

Un changement majeur dans la guerre en Ukraine… La Russie pourrait quitter la centrale nucléaire de Zaporijjia

Le directeur de la compagnie nationale ukrainienne d’électricité nucléaire a déclaré dimanche que certains éléments indiquent que les forces russes pourraient se préparer à quitter l’immense centrale nucléaire de Zaporijjia (Zaporizhzhia), dont elles se sont emparées en mars, peu après le début de l’invasion.

Un tel mouvement marquerait un changement majeur sur le champ de bataille dans la région partiellement occupée de Zaporijjia, dans le sud-est du pays, où la ligne de front a peu évolué depuis des mois. Les fréquents bombardements dans son voisinage ont longtemps fait craindre une catastrophe nucléaire.

« Ces dernières semaines, nous recevons en fait des informations indiquant qu’ils (Les russes) se préparent peut-être à quitter la centrale », a déclaré à la télévision nationale Petro Kotin, directeur de l’entreprise ukrainienne EnergoAtom.

« En principe, il y a trop d’informations dans les médias russes selon lesquelles il convient d’évacuer la centrale et éventuellement de transférer le contrôle à l’Agence internationale de l’énergie atomique des Nations unies », a-t-il ajouté.

La Russie et l’Ukraine, qui ont connu le pire accident nucléaire du monde à Tchernobyl en 1986, échangent depuis des mois des accusations de bombardement du complexe de la centrale de Zaporijjia, qui ne produit plus d’énergie.

En réponse à la question de savoir s’il était trop tôt pour parler du départ des forces russes, Kotin a répondu à la télévision : « Il est trop tôt. Nous ne nous attendons pas à ce que cela se produise maintenant, mais ils se préparent à partir. »

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique a rencontré une délégation russe à Istanbul le 23 novembre pour discuter de la mise en place d’une zone de protection autour de la centrale, la plus grande d’Europe, afin d’éviter une catastrophe nucléaire. Zaporijjia fournissait auparavant environ 20 % de l’électricité ukrainienne.

L’agence de presse RIA a cité le vice-ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, qui, au lendemain de la réunion, a déclaré que la décision relative à la zone de protection devait être prise « très rapidement ».

    la source :
  • Reuters