SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Un deuxième patient atteint d’Ebola est décédé dans le nord-ouest du Congo

Un deuxième patient atteint d’Ebola est décédé dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, a annoncé mardi l’Organisation mondiale de la santé, quelques jours après l’apparition d’une nouvelle épidémie de la maladie mortelle.

L’Organisation mondiale de la santé a ajouté lundi sur Twitter qu’un test génétique a montré que l’infection confirmée la semaine dernière était une « transmission de cas », c’est-à-dire la transmission de la maladie à partir d’un animal infecté et n’est pas liée à la précédente épidémie annoncée en octobre.

Un porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé a déclaré à Reuters que la deuxième victime est une femme liée au premier cas.

Le premier patient a commencé à montrer des symptômes le 5 avril mais n’a pas cherché de traitement pendant plus d’une semaine. Le patient est entré dans un centre de traitement Ebola à Mbandaka, la capitale de l’Équateur (la province équatoriale) le 23 avril et est décédé plus tard dans la journée.

Auparavant, le Congo avait connu 13 épidémies d’Ebola, dont une de 2018 à 2020, dans l’est du pays, qui a fait près de 2300 morts, le deuxième plus grand nombre de victimes dans l’histoire de la maladie.

La maladie à virus Ebola est une maladie grave et souvent mortelle due à la fièvre et aux saignements à l’intérieur et à l’extérieur du corps. Lorsqu’elle se propage dans le corps, elle nuit au système immunitaire et aux organes, entraînant de faibles niveaux de cellules de coagulation sanguine provoquant des saignements incontrôlables.

La maladie d’Ebola a commencé à se propager en Afrique de l’Ouest en mars 2014 et est la plus grande épidémie hémorragique virale de l’histoire, car elle affecte les humains et certains types d’animaux, tels que les singes, les chimpanzés et les gorilles.

Environ 40% des personnes qui l’ont contracté sont décédées.

    la source :
  • Reuters