SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Un développement d’urgence dans la production de pétrole pour cette année

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole a indiqué, jeudi, la possibilité d’un ajustement attendu pour augmenter sa prévision déjà solide de la demande mondiale de pétrole en 2022.

L’organisation a attribué sa tendance attendue à l’augmentation de la production à la forte reprise de l’économie mondiale après une période d’interruption due à la pandémie de Covid-19, et aux secteurs dont le tourisme qui en ont bénéficié.

L’augmentation de la production vient à la lumière de la demande continue des États-Unis de «l’OPEP» pour injecter plus de pétrole sur le marché afin de contrôler les prix qui ont bondi en raison du manque d’approvisionnement, ce qui a incité certains pays à se retirer de leurs réserves de pétrole.

En novembre, les États-Unis ont annoncé leur intention de retirer 50 millions de barils de pétrole brut de leur réserve stratégique pour aider à faire baisser les prix, mais ils sont maintenant proches de leurs plus hauts niveaux en sept ans.

« Comme la plupart des économies mondiales devraient connaître une croissance plus forte, les perspectives de la demande mondiale de pétrole à court terme sont certainement positives », a déclaré l’Opep dans un commentaire séparé sur les prévisions de la demande pour 2022.

L’OPEP avait estimé très tôt que l’impact de l’omicron du virus Corona serait léger, et le rapport indiquait déjà que le nouveau mutant n’avait pas le même impact économique négatif que les précédentes vagues de Covid-19.

Les prix du pétrole aujourd’hui

Les bonnes perspectives de l’OPEP surviennent à un moment où les prix du pétrole sont à leur plus haut niveau depuis 2014.

Là où le prix du brut Brent a augmenté lors des échanges au comptant aujourd’hui de 0,38%, pour enregistrer le prix du baril d’environ 91,92 dollars.

Le brut de l’ouest du Texas a également augmenté de 0,48%, pour atteindre 90,14$ le baril.

Et le manque d’approvisionnement a soutenu les prix, et un rapport de l’OPEP a déclaré que l’organisation avait augmenté la production moins que le niveau promis en janvier.

Dans son rapport mensuel, l’OPEP a déclaré qu’elle s’attend à ce que la demande de pétrole augmente de 4,15 millions de barils par jour cette année, maintenant ses prévisions du mois dernier.

Commentant les prévisions de la demande en 2022, le rapport a déclaré:« La possibilité d’ajuster les attentes prévaut sur la base de la poursuite d’une forte reprise économique et du fait que le PIB a déjà atteint les niveaux d’avant la pandémie ».

Le pétrole a augmenté après la publication du rapport pour s’échanger au-dessus de 92 dollars le baril. Lundi, il a atteint 94 dollars, son plus haut niveau depuis octobre 2014.

100 millions de barils par jour

La consommation mondiale de pétrole devrait dépasser 100 millions de barils par jour au troisième trimestre de l’année, ce qui est conforme aux prévisions du mois dernier. Sur une base annuelle, la dernière fois que le monde a consommé plus de 100 millions de barils de pétrole par jour en 2019 sur une base annuelle.

Et l’OPEP et ses alliés, c’est-à-dire le groupe connu sous le nom d’OPEP +, augmentent progressivement la production après des coupes records appliquées depuis l’année dernière. Lors de sa dernière réunion, le groupe a convenu d’augmenter la production de 400000 barils par jour en mars.

Le rapport a révélé que l’OPEP n’a augmenté sa production en janvier que de 64000 barils par jour à 27,98 millions de barils par jour, ce qui est bien inférieur aux 254 000 barils par jour, qui est l’augmentation disponible pour l’OPEP dans le cadre de l’accord OPEP +.

Sept des 13 membres de l’OPEP ont enregistré une baisse de production, dont le Venezuela, la Libye et l’Irak.

Selon le rapport, l’Arabie saoudite, le plus grand exportateur mondial de pétrole, a augmenté sa production de 54 000 barils par jour.

Mais l’Arabie saoudite a déclaré à l’OPEP qu’elle avait réalisé une augmentation plus importante de 123 000 barils par jour, ce qui a porté sa production à 10,145 millions de barils par jour.

Les prévisions de croissance des approvisionnements totaux des pays non producteurs de l’OPEP en 2022 sont restées inchangées, comme ce fut le cas pour la production américaine de pétrole de schiste.

L’OPEP a déclaré qu’elle s’attendait à ce que le monde ait besoin de 28,9 millions de barils par jour de ses membres en 2022, soit une augmentation de 100000 barils par jour par rapport au mois dernier, permettant théoriquement de nouvelles augmentations de production.

    la source :
  • Al-Ain