SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2021, Sunday |

Un développement important concernant l’échange de prisonniers palestiniens

Le journal hébreu, « The Jerusalem Post », a déclaré dans un rapport que « des sources égyptiennes ont confirmé l’apparition de développements importants et inattendus dans les négociations secrètes qui se déroulent entre Israël et le Hamas pour parvenir à un accord d’échange de prisonniers. »

Et le journal a ajouté que « les sources indiquent que la partie égyptienne a accompli de nombreux points liés à l’accord d’échange de prisonniers, qui pourrait être annoncé dans quelques semaines, et que les Égyptiens ont reçu des garanties officielles et claires du Hamas et d’Israël qu’ils respectent les grandes lignes de l’accord. »

Le journal a expliqué également que « les prisonniers du Jihad islamique ont mis fin à leur grève de la faim, affirmant que la plupart de leurs demandes ont été satisfaites par l’administration pénitentiaire israélienne, ce qu’ils considèrent comme une victoire sur l’administration des prisons de l’occupation israélienne. »

En outre, le journal a ajouté que « la grève de la faim, qui a duré neuf jours, a été lancée pour protester contre les mesures punitives imposées par les autorités d’occupation aux membres du mouvement après que six détenus se soient échappés de la prison de Gilboa le mois dernier. Cinq des évadés appartiennent au mouvement, tandis que le sixième appartient au mouvement Fateh. »

Et il a poursuivi : « Le groupe affirme que la décision de mettre fin à la grève est intervenue après des négociations difficiles entre les prisonniers et les autorités israéliennes, et que les deux parties sont parvenues à un accord qui prévoit l’arrêt immédiat de l’attaque frénétique contre les membres du Jihad islamique et la levée de toutes les mesures punitives. »

Le journal hébreu a ajouté : « L’accord présumé prévoit la fin de l’isolement des prisonniers du mouvement, l’amélioration des conditions de détention des femmes et l’annulation des amendes qui leur sont infligées. Jeudi dernier, le mouvement a menacé d’étendre sa grève de la faim à l’ensemble de ses 400 prisonniers si ses demandes n’étaient pas satisfaites. »