SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Un fonctionnaire français : Des divergences importantes existent encore avec la partie britannique

Le ministre britannique chargé du Brexit, David Frost, a rencontré à Paris le secrétaire d’État français chargé des affaires européennes, Clément Beaune, et ils ont discuté de la question des droits de pêche.

Un porte-parole du gouvernement britannique a déclaré que « les deux parties ont souligné qu’elles s’entretiendraient à nouveau en début de semaine prochaine. »

Et il a ajouté : « Ils ont discuté de plusieurs difficultés découlant de la mise en œuvre des accords conclus entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Les deux parties ont identifié leurs positions et leurs préoccupations », notant qu’elles « s’attendent à discuter à nouveau au début de la semaine prochaine. »

De son côté,Beaune a confirmé, à l’issue des entretiens, que des « différences majeures » subsistent entre les deux parties, sans écarter la menace de sanctions commerciales brandie par la France la semaine dernière.

« Aujourd’hui, nous n’avons pas réglé la question des licences de pêche », a-t-il ajouté, précisant que Paris souhaitait toujours « donner une opportunité de dialogue, même si toutes les options sont ouvertes et toutes les options sont possibles. »

Le différend sur les droits de pêche post-Brexit a exacerbé les tensions déjà existantes entre Paris et Londres après le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, qui a failli se transformer en une guerre commerciale totale.

La France a menacé d’empêcher les bateaux britanniques de décharger leur cargaison de pêche dans les ports français et de soumettre toutes les importations britanniques à des inspections.

    la source :
  • AFP