SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 May 2022, Sunday |

Un front anti-Macron s’est formé avant les législatives en France

Les Verts français ont conclu un accord avec le parti d’extrême gauche France Fier dirigé par Jean-Luc Mélenchon, ont déclaré lundi les deux dirigeants, alors que la gauche cherche à forger un front commun contre le président Emmanuel Macron lors des élections législatives du mois prochain.

Macron, qui a été réélu le mois dernier, a besoin d’une majorité au parlement pour mettre en œuvre des politiques favorables aux entreprises, notamment des plans visant à relever l’âge de la retraite.

Les sondages d’opinion avant les élections législatives du 12 au 19 juin suggèrent que Macron peut y parvenir, mais les partis d’opposition de gauche et de droite recherchent des alliances dans l’espoir de prendre le contrôle du Parlement et de bloquer ainsi les réformes de Macron.

Melenchon, qui a failli battre la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen pour se présenter au second tour de la présidentielle contre Macron, fait pression pour une alliance sans précédent avec les Verts, les communistes et les socialistes.

Les Verts et la fière France ont salué l’accord de lundi comme un « moment historique » et ont déclaré qu’il serait suivi d’accords avec d’autres partis de gauche. Fabian Roussel, candidat présidentiel du Parti communiste, a déclaré que le parti pourrait bientôt rejoindre l’accord.

Un sondage Harris Interactive du 24 au 25 avril a montré que la gauche unie obtiendrait 33 % des voix, à égalité avec la coalition de Macron et les conservateurs, bien que cela pourrait se transformer en une majorité en faveur du président au second tour.

Le sondage a montré l’extrême droite avec 31%, bien que les mouvements pour construire une coalition soient finalement moins clairs.

Les députés conservateurs sont partagés entre vouloir rejoindre la coalition de Macron, rester indépendants ou pencher vers Le Pen, qui partage le scepticisme de Melenchon quant à l’adhésion à l’Union européenne.

L’accord de Melenchon avec les Verts prévoit d’abaisser l’âge de la retraite à 60 ans, d’augmenter le salaire minimum et de plafonner les prix des produits de base.