SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 October 2021, Wednesday |

Un Génocide en Éthiopie

Le journal américain « Washington Post » a estimé dans un rapport que « le gouvernement éthiopien a lancé lundi une violente attaque terrestre contre les forces de la région du Tigré, relançant une guerre civile dévastatrice qui, selon les organisations humanitaires internationales, met en danger des centaines de milliers de personnes. »

Le journal ajoute également : « William Davison, analyste éthiopien senior à l’ « International Crisis Group », ne trouve rien de particulièrement surprenant dans le lancement de cette attaque, compte tenu du fait que les condamnations internationales ont eu peu d’impact sur les mesures prises par le gouvernement d’Addis-Abeba. »

Et le journal poursuit : « Le gouvernement d’Abiy Ahmed insiste constamment pour dénoncer les informations selon lesquelles il empêcherait la nourriture d’atteindre la zone assiégée. Le gouvernement d’Addis-Abeba a expulsé au début du mois sept hauts fonctionnaires des Nations unies pour s’être ingéré dans ses affaires, ce qui ne fait qu’accroître les soupçons. »

Le journal a mis en garde contre l’imminence d’un nouveau génocide, affirmant dans son rapport : « Depuis novembre dernier, la guerre a déplacé près de deux millions de personnes et tué des milliers d’autres, ce qui a incité les Nations unies à avertir qu’au moins 400 000 personnes sont menacées par la famine, en raison d’un siège humanitaire imposé de facto par le gouvernement d’Abiy Ahmed. »