SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Un homme arrêté pour avoir violé une Ukrainienne en Pologne

Les autorités polonaises ont arrêté un homme accusé d’avoir violé une jeune Ukrainienne qui avait fui la guerre, selon le Daily Mail.

Dans les détails, la police polonaise a arrêté, jeudi, un homme de 49 ans, soupçonné d’avoir violé une jeune Ukrainienne de 19 ans, après lui avoir proposé de l’aider et de l’héberger, après avoir fui la guerre en Ukraine.

Dans ce contexte, des informations de sécurité ont indiqué que l’accusé sera condamné à une peine allant jusqu’à 12 ans de prison, pour son crime horrible, selon les autorités.

La police a déclaré : « L’accusé a rencontré la victime, après lui avoir proposé son aide via Internet. Elle a fui la guerre en Ukraine, ne parle pas polonais et a fait confiance à l’homme qui lui a promis de l’héberger », ajoutant : « Mais malheureusement, toutes ces offres étaient trompeuses. »

Cette affaire intervient alors que l’on se demande de plus en plus comment protéger les plus vulnérables parmi les réfugiés d’une exploitation similaire.

En outre, des informations indiquent que la Pologne a accueilli à elle seule plus de 1,6 million de réfugiés ukrainiens.

Un autre homme a été entendu dans l’un des camps proposant à une femme réfugiée un emploi et un logement, avant que les autorités interviennent.

À un autre poste frontière, les autorités ont soupçonné un homme qui n’aidait que des femmes, et il a changé son discours après avoir été interrogé par la police.

Dans un contexte connexe, un responsable de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés a déclaré, lors de sa visite en Roumanie, qu’il était devenu évident que tous les réfugiés étaient des femmes et des enfants, exprimant la crainte d’un risque accru que ces personnes soient soumises à l’exploitation et au chantage sexuel.

La police allemande a également mis en garde les femmes et les enfants, par le biais d’un message sur les médias sociaux, contre l’acceptation d’offres de rester à la maison, et les a exhortés à signaler les choses suspectes.