SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Un ministre britannique : L’Ukraine a le droit de frapper les réserves de carburant russes

Alors que la guerre de la Russie contre l’Ukraine entre dans son troisième mois, le ministre britannique des forces armées James Heappey a déclaré mardi que l’Ukraine avait le droit de frapper les lignes d’approvisionnement et les réserves de carburant de la Russie, et qu’il ne pensait pas qu’il y avait une menace imminente d’escalade de la guerre en Ukraine, rejetant les déclarations du ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Lavrov avait précédemment demandé au monde de ne pas sous-estimer les risques d’un conflit nucléaire, et avait déclaré que la fourniture d’armes à l’Ukraine par l’OTAN signifiait  » essentiellement  » que l’alliance occidentale était engagée dans une guerre par procuration avec la Russie.

« La caractéristique de Lavrov au cours de ses quelque 15 années au poste de ministre des affaires étrangères russe est ce genre d’arrogance « , a déclaré Heappey à la télévision BBC. « Je ne pense pas qu’il y ait maintenant une menace imminente d’escalade ».

« Ce que l’Occident fait pour soutenir ses alliés en Ukraine est très bien mesuré…. Tout ce que nous faisons est mesuré pour éviter une confrontation directe avec la Russie », a-t-il ajouté.

En réponse à une question sur la possibilité que la Russie utilise une arme nucléaire tactique, Heappey a déclaré qu’il pensait que la possibilité de ce type d’escalade était « en train de disparaître ».

Le ministre britannique a souligné que « les efforts des pays donateurs sont quelque chose qui est réuni par des pays, dont beaucoup font déjà partie de l’OTAN, mais dont beaucoup viennent de l’extérieur… Ce n’est pas l’OTAN qui fournit l’aide militaire ».

Heappey a estimé qu’il était parfaitement légitime que l’Ukraine frappe les lignes de carburant et d’approvisionnement russes, et a reconnu que les armes fournies par la communauté internationale ont maintenant une portée qui leur permet d’être utilisées en Russie.

Il a déclaré : « Ce n’est pas nécessairement un problème, il y a beaucoup de pays dans le monde qui utilisent des équipements importés d’autres pays, et lorsque ces équipements sont utilisés, il ne faut pas blâmer le pays qui les a fabriqués, mais le pays qui les a lancés. »

Le gouverneur de la région frontalière russe de Kursk, a déclaré samedi dernier que l’Ukraine avait bombardé un point de passage sur le territoire russe ; ce qui a provoqué un incendie, mais il n’y a pas eu de blessés.

Il a ajouté sur son compte Telegram qu’un bureau de l’autorité russe de contrôle agricole a été touché par le feu après le bombardement.