SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Un mois après la guerre… Comment la situation sur les fronts a-t-elle changé ?

Alors que l’attaque russe contre l’Ukraine entre dans sa cinquième semaine, un haut responsable du département américain de la défense (Pentagone) a annoncé, mercredi, que les Ukrainiens avaient forcé les forces russes à se retirer au cours des dernières 24 heures à une distance de plus de 30 km à l’est de Kiev, et que l’armée russe avait commencé à établir des positions défensives dans plusieurs fronts de bataille.

Le responsable a déclaré aux journalistes, en demandant à ne pas être nommé, que « les Ukrainiens ont réussi à pousser les Russes à se retirer à 55 km à l’est et au nord-est de Kiev », expliquant que cela représentait « un changement dans la situation sur le terrain autour de la capitale ».

Jusqu’à mardi, le Pentagone avait déclaré que les forces russes étaient stationnées à 15-20 kilomètres du centre de la ville.

Le responsable du ministère américain de la défense a ajouté : « Nous avons commencé à les voir rassemblées et à établir des positions défensives. » Il a poursuivi : « Le problème n’est pas que les Russes n’avancent pas, mais plutôt qu’ils n’essaient pas d’avancer. Ils prennent des positions défensives. »

Selon les estimations du Pentagone, les forces russes sont situées à 10 kilomètres du centre de Tchernihiv, au nord-est de Kiev.

Et la source militaire américaine a expliqué que les forces russes dans cette zone « abandonnent des terrains et se déplacent dans la direction opposée, mais pas beaucoup. »

Dans la ville de Kharkiv, dans l’est de l’Ukraine, où les combats font toujours rage, les forces russes se trouvent encore à 15 ou 20 kilomètres du centre-ville, et font face à une résistance « très forte » des Ukrainiens.

Selon le responsable du département américain de la Défense, l’armée russe « semble maintenant donner la priorité aux régions pro-Moscou de Lougansk et de Donetsk » dans l’est de l’Ukraine.

« Ils économisent beaucoup plus d’énergie à Lougansk et Donetsk, en particulier autour de Lougansk », a-t-il déclaré. Et il a ajouté : « Nous pensons qu’ils essaient d’installer les forces ukrainiennes (déployées depuis 2014 le long de la ligne de front avec les zones séparatistes) à leur place, afin qu’elles ne puissent pas être utilisées autre part. »

Quant au sud de l’Ukraine, le responsable a déclaré que la marine russe utilise le port de Berdyansk, situé sur la mer d’Azov, pour s’approvisionner en fournitures et en carburant.

Berdyansk est l’une des rares villes que les forces russes ont réussi à capturer, au vingt-huitième jour de leur attaque contre l’Ukraine.

D’autre part, le fonctionnaire a déclaré que le Pentagone n’a remarqué aucun changement sur le terrain à Odessa. Il a ajouté que contrairement à ce qui s’est passé en début de semaine, les navires russes qui ont bombardé Odessa à plusieurs reprises n’ont pas tiré de missiles sur eux mardi et mercredi.