SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Un nouvel avertissement de l’OMS concernant la variole du singe

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré que la « transmission continue » du virus de la variole du singe (MonkeyPox) dans le monde peut entraîner la transmission du virus aux groupes les plus vulnérables tels que les femmes enceintes, les personnes atteintes de maladies immunologiques et les enfants.

Aujourd’hui, mercredi, l’organisation a ajouté qu’elle enquêtait sur des rapports d’enfants infectés, dont deux cas en Grande-Bretagne, et qu’elle suivait également des rapports en provenance d’Espagne et de France. Aucun cas d’infection chez les enfants ne présentait de symptômes graves.

Des cas de virus ont été détectés pendant l’épidémie actuelle dans plus de 50 pays en dehors des pays endémiques d’Afrique. L’organisation note également que les cas sont en augmentation dans ces pays et appelle à intensifier les tests et les examens pour le détecter.

« Je suis préoccupé par la poursuite de l’infection car cela peut indiquer que le virus va s’établir et peut être transmis aux groupes vulnérables, notamment les enfants, les personnes atteintes de maladies immunitaires et les femmes enceintes », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’un point de presse en ligne depuis Genève mercredi.

Depuis le début de l’épidémie en mai, 3 400 cas de monkeypox ont été signalés, tandis qu’un décès a été enregistré. Selon l’Organisation mondiale de la santé, la plupart des cas en Europe concernent des hommes homosexuels. Les pays où la maladie se propage habituellement ont enregistré plus de 1 500 cas et 66 décès cette année.

    la source :
  • Reuters