SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

Un officiel français: Le sommet peut résoudre la crise

Un responsable français a suggéré que le prochain sommet entre le président russe Vladimir Poutine et l’Américain Joe Biden résoudrait la crise ukrainienne, déclarant que le sommet pourrait avoir lieu en « terrain neutre ».

Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes, Clément Bonn, a déclaré à LCI que la France voyait « un espoir diplomatique » dans la résolution de la crise ukrainienne après que Biden et Poutine se soient mis d’accord sur le principe de la tenue d’un sommet entre eux.

Il a ajouté:« Il y a une réalité sur le terrain, il y a une tension sur le terrain, avec un important déploiement militaire russe aux frontières de l’Ukraine, avec des violations du cessez-le-feu ce week-end dans le Donbass en première ligne, et en même temps nous avons un espoir diplomatique ».

« S’il existe encore une opportunité d’éviter la guerre, d’éviter un désastre et de construire une solution politique et diplomatique, elle doit être saisie », a-t-il déclaré.

Dans le même temps, il a souligné que les Européens ne sont pas prêts à faire des concessions « inacceptables ».

Bonn a annoncé que le sommet Poutine-Biden pourrait se tenir en « territoire neutre », mais qu’aucune décision n’a encore été prise.

« Habituellement, de tels événements ont lieu dans un lieu neutre, mais aucune décision n’a encore été prise à cet égard », a-t-il déclaré.

Biden avait donné son accord de principe pour rencontrer Poutine sur proposition de son homologue français Emmanuel Macron, alors que la présidence russe estimait qu’il était « prématuré » de parler d’un sommet entre les deux présidents, pour désamorcer la crise et le danger de la crise. Invasion russe de l’Ukraine.

« Il existe un consensus sur la nécessité de poursuivre le dialogue au niveau des ministres (des Affaires étrangères), mais il est prématuré de parler de plans concrets pour organiser des sommets », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, dans des communiqués de presse.

Dans ce contexte, la présidence française a déclaré qu’un sommet entre les présidents russe et américain sur l’Ukraine est « possible », mais que Poutine doit « prendre sa décision » pour le tenir.

De son côté, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba s’est félicité aujourd’hui de l’organisation d’un sommet entre Poutine et Biden à Bruxelles, exprimant son espoir d’un accord sur le retrait des forces russes massées près des frontières de son pays.

« Nous pensons que tout effort visant à une solution diplomatique vaut la peine d’être tenté, et nous espérons que les deux présidents sortiront de la salle avec un accord sur le retrait des forces russes d’Ukraine », a-t-il déclaré à son arrivée pour une rencontre avec son homologues de l’Union européenne.

    la source :
  • AFP