SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 13 August 2022, Saturday |

Un officier iranien a été tué dans des affrontements avec un groupe armé

Un policier iranien a été tué dans la province méridionale de Kerman, lors d’affrontements avec un groupe armé, et 6 militants ont été tués dans les affrontements, selon l’agence de presse Tasnim des Gardiens de la révolution iraniens.

Un porte-parole du commandement de la police provinciale de Kerman, le colonel Amin Ghafuri, a déclaré à l’agence : « Le colonel Ali Barzkar, membre du commandement des forces spéciales de la police iranienne, a été tué lors d’affrontements avec 6 criminels armés ».

Le colonel Ghafouri a ajouté que les affrontements armés ont également entraîné la mort de 6 criminels armés.

Le porte-parole du commandement de la police de Kerman a indiqué que plus de détails sur cette opération seront annoncés prochainement, appelant à la coopération avec les forces de police afin de confronter ce qu’il a appelé les personnes qui mettent en danger la sécurité et la vie des Iraniens.

Et en juin dernier, le gouvernement du président iranien Ebrahim Raisi a envoyé un projet de modification de la loi sur l’utilisation des armes par les forces de sécurité et les forces armées en cas d’urgence, selon l’agence de presse June.

En vertu de la loi modifiée, les agents de sécurité et toutes les forces de l’ordre sont autorisés à utiliser des armes pour assurer la sécurité lors de manifestations illégales et armées et d’émeutes armées, sans en référer aux officiers militaires, tandis que la loi actuelle n’autorise pas l’utilisation d’armes sauf sur ordre du officiers.

Selon l’agence iranienne, le projet de loi de réforme du gouvernement donnerait cette autorité à tous les agents de sécurité, et le projet de loi proposé permettrait même aux patrouilles navales de tirer sur les navires qui ne répondent pas aux avertissements d’arrêt.

Le projet appelle à l’utilisation d’armes lors des arrestations de voleurs, de bandits, de ravisseurs, de personnes qui se livrent à des opérations d’extorsion, d’hommes armés, de trafiquants de drogue ou d’armes et de munitions, de tueurs et de ceux qui ont tenté d’assassiner, de détruire et de bombarder.