SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

Un Palestinien tué par les forces israéliennes en Cisjordanie

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré qu’un homme est décédé suite à ses blessures (vendredi 19 août 2022) après que les forces israéliennes ont tiré sur lui lors de ce que l’armée israélienne a décrit comme un raid matinal visant des activistes en Cisjordanie occupée.

Le ministère a déclaré que Salah Tawfik Sawafta, 58 ans, a reçu une balle dans la tête dans la ville de Tubas, en Cisjordanie. Son neveu a déclaré à Reuters que Sawafta rentrait chez lui après la prière de l’aube lorsqu’il a été blessé.

Un clip vidéo diffusé sur les médias sociaux montre Sawafta quelques instants avant d’être abattu. Des coups de feu ont été entendus alors qu’il courait pour se mettre à l’abri à l’intérieur d’une boulangerie avant de tomber au sol à l’entrée.

L’armée israélienne a déclaré que les Palestiniens de Tubas avaient lancé des cocktails Molotov et ouvert le feu sur ses forces, qui ont répondu.

Le Premier ministre palestinien Muhammad Shtayyeh a condamné le meurtre de Sawafta et a déclaré dans un communiqué que le « terrorisme » d’Israël se poursuivrait tant qu’il resterait impuni.

Dans la nuit, l’armée a arrêté cinq personnes de Tubas et de la ville voisine de Tamoun, soupçonnées d’être impliquées dans la planification d’ « attaques terroristes », a déclaré Tsahal dans un communiqué.

Le groupe du Jihad islamique a déclaré que l’un de ses membres éminents, Mamoun Naim Bani Odeh, 32 ans, a été arrêté lors du raid à Tamoun.

« Les forces d’occupation lancent une campagne de raids et d’arrestations visant les cadres de la résistance et du mouvement du Jihad islamique dans les gouvernorats occupés de Cisjordanie », a déclaré le mouvement du Jihad islamique dans un communiqué.

Au début du mois, l’aviation israélienne a bombardé la bande de Gaza assiégée dans ce que les FDI ont décrit comme une attaque préventive visant à prévenir une menace imminente du Jihad islamique contre Israël.

Au moins 49 personnes à Gaza, dont des civils et des enfants, ont été tuées, et des centaines d’autres ont été blessées au cours des 56 heures de violence, qui ont également été marquées par les tirs de plus de 1 000 roquettes du Jihad islamique en direction d’Israël.

Et ces derniers mois, les forces israéliennes ont lancé des raids quasi quotidiens en Cisjordanie, après que des Palestiniens de la région ont mené des attaques sanglantes dans les rues d’Israël.

    la source :
  • Reuters