SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Un partenariat énergétique à long terme entre Qatar et l’Allemagne

Un responsable allemand a annoncé, dimanche, que le Qatar et l’Allemagne ont conclu un partenariat énergétique à long terme, selon l’agence Reuters. La plus grande économie d’Europe cherche des moyens de se rendre moins dépendante des sources d’énergie russes.

La Russie est le premier exportateur de gaz vers l’Allemagne, et le ministre allemand de l’économie Robert Habeck a annoncé de multiples initiatives pour réduire la dépendance de son pays à l’égard de la Russie depuis l’invasion de son voisin ukrainien.

Dans ce contexte, l’émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, a reçu le ministre allemand de l’économie, dimanche, où les deux parties ont discuté des relations communes, notamment dans le secteur de l’énergie.

Un porte-parole du ministère de l’économie à Berlin a confirmé qu’un accord entre les deux pays a été conclu dans ce domaine, soulignant que les entreprises qui se sont rendues au Qatar avec le ministre, entameront des négociations pour compléter le contrat avec la partie qatarie.

En outre, Habeck a rencontré le ministre qatari de l’énergie Saad al-Kaabi à Doha, où ils ont discuté des relations énergétiques et de la coopération entre l’Allemagne et le Qatar, l’un des plus grands exportateurs de gaz naturel au monde, et des moyens de renforcer ces relations, selon ce qu’a déclaré le ministre de l’énergie Qatari.

Reuters avait précédemment annoncé que des milliers d’Allemands pourraient soutenir la proposition d’une « journée sans voiture » par semaine, afin de réduire la dépendance aux importations de pétrole et de gaz russe, selon un sondage organisé vendredi, alors que les prix brûlants du pétrole et du diesel ont un impact sur les foyers et les institutions gouvernementales.

Le sondage a montré qu’environ 47 % des Allemands sont favorables à l’idée de renoncer à conduire leur voiture le dimanche de chaque semaine, afin de contribuer à réduire les importations de pétrole en provenance de Russie, après que de nombreux Allemands se soient sentis coupables que leur conduite alimente les ressources du gouvernement de Vladimir Poutine. 46 % se sont opposés à cette idée.

Dans le même contexte, le ministre des finances Christian Lindner a annoncé son intention d’approuver une réduction temporaire sur le pétrole et le diesel, qui coûtera à l’État 6,6 milliards d’euros au cours des trois prochains mois.

La proposition du ministre des finances s’est heurtée à l’opposition des militants écologistes qui s’opposent aux subventions gouvernementales pour les importations de combustibles fossiles.

    la source :
  • Reuters