SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 July 2022, Tuesday |

Un partenariat entre le Qatar et l’Italie pour développer le plus grand projet de GNL au monde

Dimanche 19 juin, Qatar Energy a signé un accord de partenariat avec la société italienne Eni pour l’expansion du champ nord-est, le plus grand projet de gaz naturel liquéfié au monde, après un accord avec Total Energy plus tôt ce mois-ci.

Le Qatar conclut des partenariats avec des entreprises internationales du secteur de l’énergie pour la première et la principale étape du projet d’expansion, qui coûtera environ 30 milliards de dollars et qui renforcera la position du Qatar en tant que premier exportateur de gaz naturel liquéfié au monde.

Saad al-Kaabi, directeur général de Qatar Energy, a déclaré qu’Eni détiendrait 25 % d’une nouvelle coentreprise, ce qui lui confère une participation de 3,12 % dans le projet d’expansion, dont la production devrait commencer au début de 2026.

« Il s’agit d’une étape stratégique pour Eni qui renforcera la présence d’Eni au Moyen-Orient et lui donnera un pied dans un producteur mondial de gaz naturel liquéfié de premier plan », a déclaré Eni dans un communiqué.

Claudio Descalzi, directeur général d’Eni, a déclaré lors d’une conférence de presse que les faibles émissions de carbone du projet avaient suscité l’intérêt de l’entreprise.

Le gaz naturel liquéfié n’est pas sans émissions, mais il fait l’objet d’une attention particulière, notamment parce que l’Europe cherche des alternatives aux ressources énergétiques russes, en particulier celles qui ne nécessitent pas l’utilisation de charbon à forte intensité carbonique.

Les grandes compagnies pétrolières ont soumis des offres pour participer à la construction de quatre lignes de production, y compris des installations de liquéfaction et de purification. Total Energy a déclaré qu’elle acquerrait 25 % d’une ligne de production, ce qui lui confère une participation d’environ 6,25 % dans les quatre lignes.

Le North Field (Champ du Nord) fait partie du plus grand champ gazier du monde, que le Qatar partage avec l’Iran, qui appelle sa partie le champ South Pars.

Le plan d’expansion du North Field comprend un total de six lignes de production de GNL qui feront passer la capacité de liquéfaction du Qatar de 77 millions de tonnes par an à 126 millions de tonnes par an d’ici 2027. Les cinquième et sixième lignes font partie de la deuxième phase appelée North South Field.

Des sources ont indiqué qu’ExxonMobil, Shell et ConocoPhillips participeront également à l’expansion du champ du Nord.

Al Kaabi a déclaré qu’une fois les investissements réalisés, les acheteurs asiatiques devraient représenter la moitié du marché du projet et les acheteurs européens le reste.

Total, Exxon, Shell, Eni et Chevron ont proposé à Qatar Energy d’investir dans des actifs importants qu’ils détiennent à l’étranger. Qatar Energy et Eni sont partenaires dans des projets pétroliers et gaziers à Oman, au Mexique, au Maroc, au Mozambique et au Kenya.