SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 July 2022, Thursday |

Un pays annonce le premier décès dû au monkeypox

Le virus « monkeypox » continue de se propager dans divers pays du monde, au milieu d’une anticipation prudente de l’avenir de l’épidémie et de sa transformation en pandémie.

Les Émirats arabes unis ont enregistré trois infections, et c’est le premier pays arabe à surveiller le virus sur son sol.

Dans ce contexte, le Centre local de prévention des maladies du Nigéria a annoncé l’enregistrement du premier décès dû au monkeypox et l’infection de 21 personnes par la maladie dans le pays.

Dans un communiqué, le centre a déclaré: « Au 29 mai 2022, un total de 21 cas, dont un mortel, ont été confirmés dans neuf États (sur 36 éditeurs) du pays … un 40 ans- patient âgé avec des comorbidités qui prenait des médicaments, les immunosuppresseurs sont morts.

Le communiqué indique que les cas d’infection ont été enregistrés dans les régions suivantes du Nigéria : Adamawa, Lagos, Bayelsa, Delta, Cross River, Territoire de la capitale d’Abuja, Kano, Imo et Rivers.

Selon les dernières données de l’OMS, il y a 257 cas confirmés en laboratoire et 120 cas suspects de monkeypox chez l’homme dans le monde.

Plus tôt, un responsable a annoncé que l’Organisation mondiale de la santé ne pense pas que la propagation du monkeypox en dehors de l’Afrique conduira à une pandémie, ajoutant qu’il n’est pas encore clair si les personnes infectées qui ne présentent pas de symptômes peuvent transmettre la maladie.

Au cours du mois de mai en cours, plus de 300 cas suspects de monkeypox ont été enregistrés, qui est généralement une maladie modérément grave qui se transmet par contact étroit et provoque des symptômes pseudo-grippaux et une éruption cutanée claire.

    la source :
  • Sputnik