SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Un rapport des services de renseignement révèle les pertes des russes dans la guerre en Ukraine

Les services de renseignements militaires britanniques ont révélé, jeudi, que l’invasion russe de l’Ukraine s’est largement arrêtée sur tous les fronts, les forces russes subissant de lourdes pertes sans réaliser de grands progrès sur terre, en mer ou dans les airs ces derniers jours.

Le ministère britannique de la Défense a déclaré : « La résistance ukrainienne reste forte et bien coordonnée ».

Il a ajouté : « La grande majorité des terres ukrainiennes, y compris toutes les grandes villes, sont toujours aux mains des Ukrainiens », selon « Sky News Arabia ».

Ces propos interviennent en parallèle d’une tierce partie fournissant le bilan des morts de l’armée russe dans les batailles qui font rage depuis 3 semaines.

Le journal américain « The New York Times », citant des responsables des services de renseignement aux États-Unis, a déclaré que des « estimations prudentes » font état de la mort de 7 000 soldats russes, soit un nombre qui dépasse les décès de l’armée américaine dans les guerres d’Irak et d’Afghanistan en 20 ans.

Selon les chiffres officiels ukrainiens, l’armée russe a perdu plus de 13 000 soldats depuis le début de la guerre le 24 février.

Quant à la Russie, elle n’a admis début mars qu’une perte d’un peu moins de 500 soldats, et n’a pas publié de nouveaux chiffres depuis.

Pour tenter de montrer les « lourdes pertes » dans les rangs des forces russes, le « New York Times » a fait une comparaison, et a déclaré que l’armée américaine a perdu en 36 jours environ 7 000 marines lors de la bataille d’Iwo Jima au Japon, pendant la Seconde Guerre mondiale, et c’est l’une des batailles les plus intenses au monde, et la plus féroce de l’histoire de l’armée américaine.

En revanche, l’armée russe a perdu le même nombre de morts dans la guerre en Ukraine, mais en seulement 20 jours.