SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Un rapport médico-légal iranien nie qu’Amini ait été battu

Un rapport d’un médecin légiste iranien a nié que la mort de Mahsa Amini ait été causée par des coups à la tête et aux extrémités, soulignant qu’elle était le résultat d’une défaillance de nombreux systèmes du corps en raison d’un manque d’oxygène dans le cerveau.

La mort d’Amini, 22 ans, qui était détenu par la police des mœurs, a déclenché des manifestations à travers l’Iran qui durent depuis plus de deux semaines. Son père dit que son corps portait des ecchymoses sur la jambe et blâme la police pour sa mort.

Le rapport du médecin légiste a déclaré que sa mort « n’a pas été causée par un coup à la tête ou aux membres ». Le rapport n’a pas précisé si elle avait subi des blessures.

Il a ajouté: « En raison d’une réanimation cardiopulmonaire inefficace dans les premières minutes critiques, elle a souffert d’une grave hypoxie, qui a entraîné des lésions cérébrales, même si son cœur avait recommencé à battre. »

    la source :
  • Reuters