SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Un rapport secret de l’ONU révèle le développement de l’arsenal nucléaire de la Corée du Nord

Un rapport confidentiel des Nations unies conclut que la Corée du Nord a continué à développer son arsenal nucléaire et ses capacités de missiles malgré les sanctions internationales.

« Les cyber-attaques, en particulier sur les crypto-actifs, restent une importante source de revenus pour le gouvernement nord-coréen », indique le document annuel envoyé aux 15 membres du Conseil de sécurité.

Le rapport, vu par l’Agence France-Presse, et préparé par les experts des Nations unies chargés de surveiller l’embargo sur les armes et les sanctions économiques internationales imposées à la Corée du Nord, note également que « le montant des importations illégales de pétrole raffiné (de la Corée du Nord) a fortement augmenté il y a un an, mais il se situe à un niveau bien inférieur à celui des années précédentes ».

En ce qui concerne l’armement nord-coréen, que la communauté internationale tente d’endiguer, les experts ont souligné que Pyongyang « a continué à maintenir et à développer ses programmes nucléaire et balistique, en violation des résolutions du Conseil de sécurité. » « Bien qu’aucun essai nucléaire ou lancement de missiles balistiques intercontinentaux n’ait été signalé, la Corée du Nord a continué à développer sa capacité à produire des matières fissiles nucléaires », ont-ils ajouté.

Le rapport a également noté qu’au cours de l’année écoulée, Pyongyang a démontré « des capacités de déploiement rapide accrues, une grande mobilité (y compris en mer) et une meilleure résilience de ses forces de missiles. »

Il a souligné que le processus « d’entretien et de développement de l’infrastructure nucléaire et balistique de la Corée du Nord s’est poursuivi », ajoutant que le pays « a continué à chercher à l’étranger des équipements, des technologies et des connaissances techniques pour ces programmes, notamment par des moyens d’information et des recherches scientifiques conjointes. »

Les experts affirment avoir également remarqué que les dirigeants nord-coréens ont cessé d’importer des produits de luxe, notamment des voitures, une importation qui a été condamnée ces dernières années.

La Corée du Nord est soumise à des sanctions internationales depuis 2006, qui se sont considérablement renforcées en 2017 sous le mandat du président américain Donald Trump.