SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 12 August 2022, Friday |

Un responsable américain : la menace des missiles balistiques de l’Iran s’accroît

Un haut fonctionnaire de l’administration américaine a déclaré, jeudi, qu’il n’existe pas encore de cadre pour un système intégré de défense aérienne et antimissile au Moyen-Orient, mais son pays estime qu’il existe un horizon pour l’idée de sécurité dans une perspective régionale multilatérale.

Le président américain Joe Biden a évoqué la question lors d’une visite en Arabie saoudite au début du mois, où il a tenu un sommet avec les dirigeants de neuf pays arabes après une visite en Israël, mais il est reparti sans déclarer le soutien arabe à un axe de sécurité régional.

« C’est une idée pour l’instant, elle n’a pas de cadre […]. Mais il était important pour le président de soulever la question d’avoir une défense aérienne et antimissile mieux intégrée dans la région », a déclaré le responsable de l’administration américaine, qui a demandé à ne pas être nommé.

« Nous pensons qu’il existe ici une base prometteuse pour l’existence d’un système de défense air-missile qui repose davantage sur un réseau de communication, une approche plus intégrée et plus coopérative, en particulier à la lumière de la menace croissante des missiles balistiques de l’Iran », a-t-il ajouté.

L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont frustrés par les conditions américaines sur les ventes d’armes. Ils ont également été perturbés par leur exclusion des pourparlers indirects entre l’Amérique et l’Iran concernant la relance de l’accord nucléaire iranien signé en 2015, car ils le considèrent comme défectueux en raison de son incapacité à traiter le programme de missiles de l’Iran et son comportement régional.

Israël, qui partage les préoccupations des pays arabes à l’égard de l’Iran, a encouragé la visite de Biden à Djeddah dans l’espoir qu’elle favorise une amélioration de ses relations avec l’Arabie saoudite dans le cadre d’un rapprochement arabe plus large qui a vu les Émirats arabes unis et Bahreïn normaliser leurs relations avec Israël.

Au cours de cette visite, l’Arabie saoudite a annoncé l’ouverture de son espace aérien à toutes les compagnies aériennes, ouvrant ainsi la voie au transit des vols à destination et en provenance d’Israël. Le ministre saoudien des affaires étrangères a déclaré par la suite que cela n’était pas le prélude à d’autres mesures et qu’il n’avait pas connaissance de discussions concernant une alliance de défense entre les pays du Golfe et Israël.

L’Iran a accusé Washington d’exploiter ce qu’il appelle l’ « iranophobie » ou la peur morbide de l’Iran pour créer des tensions régionales pendant la visite de Biden.

    la source :
  • Reuters