SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

Un responsable américain : l’Iran est à quelques semaines de la construction d’une bombe nucléaire

Samedi, le représentant spécial des États-Unis pour l’Iran, Robert Malley, a parlé des derniers développements du projet nucléaire iranien et a déclaré que Téhéran était à quelques semaines d’acquérir suffisamment de matériaux pour fabriquer une bombe nucléaire.

Robert Malley a commenté le complot visant à assassiner Bolton en disant: « Nous répondrons fermement si l’Iran menace nos citoyens. »

Robert Malley a ajouté que son pays n’a pas négocié et ne négociera pas pour abaisser ses normes afin de permettre aux entreprises européennes de faire des affaires avec Téhéran.

Le Mali a déclaré dans une interview au réseau américain (PBS) que « le texte de l’accord nucléaire avec l’Iran existe et il y a une compréhension claire de celui-ci du point de vue du coordinateur de l’Union européenne, Enrique Mora ».

Il a poursuivi : « Pour nous (les États-Unis), ce retour est assez clair en termes de réduction des sanctions que nous avons à offrir et des mesures que l’Iran doit prendre pour limiter son programme nucléaire ».

De matières nucléaires non déclarées en Iran

Concernant l’enquête menée par l’Agence internationale de l’énergie atomique sur la présence de matières nucléaires non déclarées en Iran et un rapport sur la possibilité de suspendre le dossier d’enquête dans cette affaire, le Mali a déclaré : « Nous n’exerçons aucune pression sur l’Agence internationale de l’énergie atomique. d’abandonner ces cas restants.

« Ces questions seront closes lorsque l’Iran fournira des réponses techniquement valables à l’AIEA, et une fois qu’il le fera et que l’agence sera satisfaite, nous exprimerons également notre satisfaction », a-t-il ajouté.

Concernant les sanctions contre l’Iran, il a déclaré : « Nous n’avons eu aucune négociation sur l’abaissement de nos normes pour que les entreprises européennes ou d’autres entreprises commercent avec Téhéran, et nous ne le ferons pas, et ils doivent respecter nos sanctions… Tout rapport affirmant que nous sommes aller baisser et négocier les normes est complètement faux.