SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Un responsable révèle le montant des fonds iraniens gelés au Japon

Un responsable iranien a révélé la taille des fonds de son pays pour les revenus pétroliers gelés dans les banques japonaises en raison des sanctions américaines.

Notant que « l’Iran n’est pas en mesure de recevoir ses fonds gelés à l’étranger de la vente de produits pétroliers à d’autres pays en raison des sanctions ».

« De manière générale, le pétrole ne devrait pas être exporté vers le Japon, même de manière informelle, même si le Japon souhaite acheter du pétrole de manière informelle », a déclaré Bahram Shakouri, chef du comité commercial conjoint Iran-Japon.

Il a ajouté, dans une interview rapportée par le site d’information iranien « Fradid », aujourd’hui samedi, « les fonds de l’Iran retenus au Japon s’élèvent à 3 milliards de dollars, et étant donné que l’argent de nos précédentes ventes de pétrole n’a pas encore été restitué à l’Iran, la réexportation n’a pas de sens. »

Shakouri a souligné que le commerce de l’Iran avec le Japon a non seulement augmenté, mais également diminué.

Il a ajouté: « Les exportations de nos autres produits ont également diminué en raison des sanctions, nos importations en provenance de ce pays comprennent principalement des machines, et en fait d’autres pays comme la Chine ont remplacé le Japon à cet égard.  »

Il a déclaré: « Le volume de notre commerce avec le Japon est si petit qu’on ne peut pas en parler, et notre commerce avec le Japon n’est pas direct en raison des sanctions, et il se fait par l’intermédiaire de pays tiers.  »

L’Iran travaille depuis des mois pour libérer ses ressources en devises à l’étranger.

Dans certains cas, il a même accepté de recevoir une partie de cette demande d’achat d’un vaccin corona ou de payer ses dettes envers les Nations Unies.

L’administration de l’ancien président Donald Trump a empêché le régime iranien d’accéder à ses fonds détenus dans des banques étrangères après le retrait de Washington de l’accord nucléaire avec Téhéran en mai 2018 et a renforcé les sanctions contre l’Iran.

Mercredi dernier, le guide suprême Ali Khamenei a rendu une décision obligeant le gouvernement du président Ibrahim Raisi à interdire l’importation d’appareils électroménagers fabriqués en Corée du Sud dans le cadre de la réponse de Téhéran au manque de coopération de Séoul pour débloquer les fonds gelés, estimés à environ 7 milliards de dollars.

L’Iran a également des fonds gelés dans divers pays, notamment la Corée du Sud, le Japon, l’Irak, la Chine, l’Inde et la Turquie, et certains rapports indiquent que les fonds gelés dans ces pays s’élèvent à environ 40 milliards de dollars.

    la source :
  • Erem news