SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Un responsable russe admet avoir utilisé des drones iraniens en Ukraine

Le directeur général du Fonds national russe de sécurité énergétique, Konstantin Simonov, a reconnu que Moscou avait reçu des drones de l’Iran, notant dans le même temps que le maintien des sanctions nucléaires iraniennes par l’Occident donnerait à la Russie une très bonne occasion d’investir massivement dans le secteur pétrolier et gazier iranien.

« Nos relations avec l’Iran étaient très compliquées, aussi bien pendant l’ère soviétique qu’après, mais nous voyons maintenant que l’Iran a fait un choix politique sérieux et qu’en conséquence, il a été puni, » a déclaré Simonov dans une interview à la télévision russe.

Le responsable russe a expliqué pourquoi les sanctions iraniennes sont bonnes pour Moscou, notant que « à l’avenir, nous devons nous concentrer sur l’expansion des relations économiques conjointes, nous avons des plans d’investissement ambitieux et sérieux annoncés, y compris dans le secteur pétrolier et gazier iranien, et nous parlons de sommes énormes de plus de 40 milliards de dollars ».

Il a évoqué la question des drones iraniens dans le cadre de la guerre en Ukraine, en déclarant : « Si nous avons également réussi à saisir certains équipements militaires, pourquoi ne pas les livrer à l’Iran, qui nous a donné des drones. »

Le responsable russe n’a pas fourni de détails supplémentaires.

Les déclarations du responsable russe interviennent alors que son pays annonce ses efforts et se félicite de la conclusion d’un accord nucléaire entre Téhéran et les puissances occidentales, dont Moscou est l’un des signataires de 2015. Dans le même temps, la reconnaissance par le responsable russe de la réception de drones de fabrication iranienne et de leur utilisation dans la guerre en Ukraine contredit clairement la déclaration du ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir Abdullahian, qui a nié avoir exporté des drones vers la Russie.