SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 May 2022, Sunday |

Un sixième paquet de sanctions européennes contre la Russie

Aujourd’hui, mercredi, la Commission européenne a proposé un sixième paquet de sanctions contre la Russie liées à la guerre en Ukraine, qui consiste à arrêter l’importation de pétrole russe et à punir 3 grandes banques.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré mercredi que les pays de l’Union européenne cesseraient d’importer du pétrole et des produits raffinés russes, dans le cadre d’une proposition de sixième série de sanctions contre Moscou pour la guerre contre l’Ukraine.

« Nous éliminerons progressivement les approvisionnements russes en pétrole brut dans les six mois et les produits raffinés d’ici la fin de l’année », a-t-elle déclaré au Parlement européen, sous les applaudissements des législateurs.

« Cela constituera une interdiction complète des importations de tout le pétrole russe transporté par voie maritime et par pipelines, des produits bruts et raffinés », a-t-il ajouté.

« Ce ne sera pas facile. Certains États membres dépendent fortement du pétrole russe. Mais nous devons travailler là-dessus », a déclaré von der Leyen.

Cette proposition doit être approuvée par les 27 États membres de l’Union européenne pour entrer en vigueur.

De plus, von der Leyen a déclaré:« Nous avons l’intention d’exclure la Sberbank, la plus grande banque de Russie, et deux autres grandes banques du système SWIFT. Ce faisant, nous portons un coup aux banques qui sont si importantes pour le système financier russe et à la capacité de destruction de Poutine.

« Cela isolera davantage le secteur financier russe du système mondial », a-t-elle ajouté.

Von der Leyen a également suggéré de lancer un programme de relance pour l’Ukraine afin de l’aider à se reconstruire après la fin de la guerre avec la Russie.

« Ce paquet (de relance) devrait apporter d’énormes investissements pour répondre aux besoins et aux réformes nécessaires », a déclaré von der Leyen au Parlement européen après avoir proposé un sixième paquet de sanctions contre Moscou, y compris un embargo pétrolier.

« Il (le paquet) finira par ouvrir la voie à l’avenir de l’Ukraine au sein de l’Union européenne », a-t-elle ajouté.