SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Un soldat turc a été tué dans le nord de la Syrie

La Turquie a annoncé aujourd’hui, jeudi, qu’un de ses soldats a été tué à la suite d’une attaque dans le nord de la Syrie, alors que les médias kurdes ont rapporté qu’un char turc avait été détruit dans le village de « Twais » dans la campagne de la ville d’Al-Bab, au nord d’Alep.

Le ministère turc de la Défense a pleuré, sur son compte Twitter, le soldat décédé, soulignant qu’il a été tué à la suite d’une « attaque au missile menée par des terroristes » dans la zone de l’opération Bouclier de l’Euphrate (dans la campagne nord d’Alep), comme elle l’a dit.

Il convient de noter que l’opération Bouclier de l’Euphrate est une opération militaire menée par l’armée turque et les groupes d’opposition syriens alliés à la Turquie dans le nord-ouest de la Syrie, qui a conduit à l’occupation par la Turquie de zones du nord de la Syrie.

Selon la version kurde, l’armée turque et les groupes d’opposition syriens alliés à la Turquie, dont certains ont utilisé le signe de l’Armée syrienne libre, ont combattu les forces de (ISIS) et les Forces démocratiques syriennes à partir du 24 août 2016. Le 29 mars 2017, l’armée turque a officiellement annoncé que l’opération Bouclier de l’Euphrate a été menée « avec succès ».

Pour sa part, la Turquie affirme que l’opération « Bouclier de l’Euphrate » s’inscrit dans le cadre de la destruction de l’ISIS et d’autres éléments terroristes qui menacent la sécurité de la région, et de la sécurisation des frontières, sur la base du droit de la Turquie à l’autodéfense, qui découle de l’article 51 de la Charte des Nations unies. Le premier jour de l’opération, les éléments de l’ISIS ont été vaincus et le centre du district de Jarabulus a été libéré en territoire syrien, en face du district de Karkemish de l’État turc de Gaziantep.

Au cours des 217 jours de l’opération, 2 055 kilomètres ont été libérés à l’intérieur du territoire syrien, tandis que les forces turques et l’armée nationale syrienne ont pu neutraliser plus de 3 000 éléments ISIS en 7 mois.

Le 29 mars 2017, le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a annoncé la fin de l’opération, et deux jours après cette annonce, un communiqué publié par le chef d’état-major turc a déclaré que l’opération militaire s’était achevée avec succès et avait atteint les objectifs fixés.

La partie turque affirme que l’opération a permis un retour à la normale de la vie dans les zones « libérées », et que la population de la région a atteint deux millions d’habitants.