SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Un tribunal américain approuve des centaines de millions de dollars d’indemnisation pour des victimes d’empoisonnement

Un tribunal américain a donné mercredi son accord définitif au versement de plus de 600 millions de dollars aux victimes de l’empoisonnement au plomb de l’eau potable à Flint, dans le cadre du pire scandale sanitaire de l’histoire des États-Unis.

« L’accord auquel nous sommes parvenus est un succès remarquable pour un certain nombre de raisons, en partie parce qu’il a établi un plan et un calendrier pour une indemnisation appropriée de toutes les personnes qui y ont droit », a déclaré la juge du district du Michigan, Judith Levy, en lisant la décision.

Ellel a révélé l’accord, qui prévoit une indemnisation des victimes d’un montant de 626 millions de dollars, dont une grande partie sera versée par l’État du Michigan, en août 2020, après des négociations difficiles qui ont duré 18 mois.

De plus, ces sommes sont destinées en particulier aux enfants de l’ancienne ville industrielle, selon le document judiciaire, après que la ville soit devenue un symbole d’inégalité sociale aux États-Unis, en plus des adultes qui sont en mesure de fournir des preuves de maladies liées à leur saturnisme.

La tragédie est née de la décision du gouverneur républicain du Michigan de l’époque de changer l’approvisionnement en eau de la ville en 2014 afin de faire des économies.

En effet, de nombreux habitants de Flint ont été empoisonnés au plomb parce que l’eau acide et polluée de la rivière locale, préférée à l’eau claire du lac Huron voisin, a corrodé les tuyaux du système de distribution d’eau de la ville, et entre 18 000 et 20 000 enfants vivaient à Flint pendant cette période de pollution.

Aussi, le saturnisme menace la santé de milliers d’enfants de Flint, avec de graves conséquences pour la santé pendant des décennies. Au moins 12 personnes sont mortes de la maladie du légionnaire, une infection causée par la pollution primaire de l’eau.

Beaucoup considèrent la pollution de l’eau à Flint comme un « racisme environnemental » persistant aux États-Unis.

Et les Noirs représentent 57 % des 100 000 habitants de Flint, dont plus d’un tiers vit sous le seuil de pauvreté.

    la source :
  • AFP