SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

Un tribunal américain fixe un délai pour que Haftar soumette sa déclaration

La juge Leonie Brinkema du tribunal de district américain de Virginie a annoncé que le 28 octobre serait la date limite pour que le commandant militaire libyen Khalifa Haftar soumette sa déclaration dans le cadre du procès qui l’accuse d’avoir commis des crimes de guerre.

Selon l’Associated Press, la juge a de nouveau refusé la demande d’immunité de l’avocat de Haftar dans le cadre du procès intenté contre lui, ainsi que son argument selon lequel sa réponse aux questions de l’accusation entraînerait la divulgation de secrets d’État libyens.

Khalifa Haftar est accusé dans plusieurs procès fédéraux en Virginie de meurtre et de torture dans le cadre de la guerre civile en Libye.

La citoyenne américaine d’origine libyenne, Aida Al-Zaghali, a déposé un dossier devant le tribunal fédéral d’Alexandrie, en Virginie, dans lequel Haftar est jugé pour « avoir commis des crimes de guerre et d’autres crimes humanitaires tels que la torture, l’enlèvement et les assassinats arbitraires. »

L’avocat d’Aida Al-Zaghali a déclaré que sa cliente a été soumise à la torture et à des crimes de guerre en Libye aux mains de Haftar, qui possède également la citoyenneté américaine, demandant au juge de la cour de juger le général putschiste comme un criminel de guerre.

Cette affaire est également poursuivie par une équipe d’avocats dirigée par la Libyan American Federation Foundation à Washington, DC.

En effet, Haftar possède 17 propriétés enregistrées aux États-Unis, et s’il n’est pas présenté devant la justice américaine, l’affaire affectera ses biens, qui valent des dizaines de millions de dollars.

Et Haftar a construit ces propriétés au cours de la période allant des années 80 du siècle dernier, lorsqu’il a cherché refuge aux États-Unis, jusqu’à l’année 2011, lorsqu’il est retourné en Libye.

Les avocats de l’affaire ont précédemment indiqué que si Haftar ne fait pas face à des accusations devant la justice américaine, l’affaire affectera ses propriétés.