SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Une action américaine sans précédent contre la famille de Bachar al-Assad et les résultats sont dans 120 jours

Dans un acte qui devrait être un scandale pour toute la famille Assad, la Chambre des représentants des États-Unis a adopté une loi obligeant le gouvernement américain à soumettre un rapport révélant la richesse du chef du régime, Bachar al-Assad, sa famille et ses proches, dans les 120 jours suivant sa date d’entrée en vigueur.

Le vote faisait partie de la loi d’approbation du budget 2022 du Pentagone, qui attend l’approbation du Sénat pour devenir une loi effective, ce qui pourrait être considéré comme une victoire législative contre le régime d’Assad.

Selon la loi votée, le rapport demandé sur la richesse de Bachar al-Assad et de son entourage doit être soumis de manière confidentielle, mais peut contenir une annexe confidentielle si nécessaire, la partie non classifiée de ce rapport pouvant être mise à la disposition du public via un site Web du gouvernement fédéral.

La loi budgétaire a également appelé le président Biden à faire rapport au plus tard 90 jours sur la stratégie américaine en Syrie, y compris les aspects militaires et diplomatiques.

Le président des États-Unis, par l’intermédiaire du secrétaire d’État et en coordination avec le secrétaire à la Défense, doit soumettre un rapport aux comités appropriés du Congrès décrivant la stratégie de défense et de diplomatie des États-Unis à l’égard de la Syrie une fois que la loi entrera en vigueur et entrera en vigueur.

Cependant, le Conseil a exclu de la loi le projet de budget initial, qui comprenait une stratégie inter-agences visant à perturber les réseaux de drogue d’Assad en échange du maintien du paragraphe exigeant la divulgation de « la richesse et des membres de la famille d’Assad, y compris les cousins, tels que la famille Makhlouf et d’autres.

La nouvelle législation vient s’ajouter aux sanctions de César contre le régime d’Assad, qui ont été approuvées par la Chambre des représentants des États-Unis le 11 décembre 2019, avant d’être ratifiées par le Congrès et entrées en vigueur.

Hier, l’administration Biden a imposé des sanctions à cinq officiers d’Assad pour leur rôle dans la commission de graves crimes et violations des droits de l’homme en tuant et en déplaçant des Syriens.

    la source :
  • Almarkazia