SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Une actrice iranienne défie l’autorité et déclare son soutien à la révolution et au peuple

Les manifestations se poursuivent en Iran, après la mort de la jeune femme Mahsa Amini, tuée par la police des mœurs, trois jours après avoir été arrêtée à cause de ses vêtements.

Les protestations se poursuivent dans les rues malgré la campagne d’arrestations et de répression menée par les autorités à l’encontre des manifestants, y compris les tirs à balles réelles et même les exécutions, simplement pour avoir manifesté.

Les manifestations ont donné lieu à des dizaines de meurtres, et pas moins de 14 170 personnes, dont 392 étudiants, ont été arrêtées lors de ces manifestations qui ont eu lieu dans 136 villes et 134 universités.

Cependant, malgré les intimidations, des milliers de personnes dans le pays s’accrochent à l’appel à manifester, dénonçant le régime en place, et de nombreux artistes, acteurs, chanteurs, réalisateurs et champions sportifs dans divers domaines se sont joints aux manifestants.

Dans une courte vidéo qu’elle a postée sur son compte Instagram, l’actrice iranienne, Hankamah Qadiani, est apparue sans voile, dans un message de défi aux autorités.

« C’est peut-être mon dernier post sur ma page », a écrit l’artiste, dans un commentaire sur la vidéo.

Elle a également ajouté : « À partir de maintenant, quoi qu’il m’arrive, sachez que je suis avec le peuple iranien jusqu’à mon dernier souffle », faisant peut-être référence à la possibilité de son arrestation, comme cela s’est produit avec de nombreux artistes qui sont apparus précédemment sur les médias sociaux, annonçant leur soutien aux revendications des jeunes du pays.

À son tour, Farzana Jamami, l’entraîneur de l’équipe féminine de basket-ball « Kenko » en Iran, a publié une photo de groupe d’elle et des joueuses de son équipe sans voile, et a écrit dans un commentaire sur son compte Instagram : « Apprenez à votre fille que vous avez de la valeur et que vous ne pouvez pas être remplacée, ne vous cachez pas… résistez ».

De nombreux artistes, dont le rappeur Tomag Salehi, ont été arrêtés, risquant la peine de mort, simplement pour avoir annoncé leur soutien aux manifestations qui ont balayé le pays depuis le 16 septembre, après le meurtre d’une Kurde de 22 ans, après son arrestation à Téhéran par la police des mœurs.

    la source :
  • alarabiya