SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 October 2021, Wednesday |

Une attaque au missile… et les forces américaines ripostent

La base d’Ain al-Assad à Anbar a fait l’objet d’une attaque au missile aujourd’hui.

Une source sécuritaire a déclaré qu’« Al-Qaïda a été bombardée par plus d’un missile, selon des informations préliminaires ».

L’armée irakienne, qui a rapidement imposé « un cordon » de sécurité sur le district d’al-Baghdadi, a déclaré que l’attaque contre la base d’Ain al-Assad a été menée avec 7 missiles, tandis que la milice attaquante a porté le nombre à 30 missiles.

La Coalition internationale contre l’Etat islamique a signalé 3 victimes à la suite du bombardement de la base d’Ain al-Assad avec 14 missiles.

Un groupe armé se faisant appeler « La vengeance de Liwa al-Muhandis » a revendiqué l’attaque de la base d’Ain al-Assad, mercredi.

Le groupe a déclaré dans un communiqué sur sa chaîne Telegram : « Nos moudjahidines ont pu viser la base d’Ain al-Assad, qui est occupée par l’occupation américaine dans le gouvernorat d’Anbar, grâce à 30 missiles de Jarad à exactement 12h33, et les cibles ont été frappés avec une grande précision. »

Elle a ajouté : « Nous renouvelons notre appel à l’occupation brutale.

La base, qui comprend des forces américaines, a été visée par 3 missiles lundi dernier, sans faire de victime.

Concernant l’attaque de lundi dernier, un porte-parole de la coalition internationale contre l’Etat islamique a confirmé qu’Al-Qaïda a été attaquée par trois missiles qui ont atterri à proximité, sans faire de victimes.

La Security Media Cell a annoncé l’ouverture d’une enquête sur l’incident, confirmant qu’un véhicule Kia abandonné avait été saisi dans le quartier de Hit, transportant la base à partir de laquelle les missiles ont été lancés.

Le 20 juin dernier, la base a également subi une attaque au missile, sans aucune perte significative enregistrée.

Il a également été attaqué le 5 du même mois (juin 2021) avec des drones, tandis que l’armée irakienne a annoncé que « le système de défense aérienne a confronté les deux avions et a réussi à les abattre.

Début Mars, la base militaire a été témoin de la chute d’environ 10 roquettes Katyusha. Des responsables du département américain de la Défense, qui ont demandé à ne pas être nommés, à l’époque, selon ce qui a été rapporté par Politico, ont accusé les Brigades du Hezbollah soutenues par l’Iran ou un groupe qui lui est affilié d’avoir perpétré l’attaque.

    la source :
  • alarabiya