SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 June 2022, Sunday |

Une campagne menée par les cellules d’assassinat des gardiens de la révolution pour tuer des Israéliens en Turquie

Des sources sécuritaires israéliennes ont établi un lien entre les intenses tentatives des groupes d’assassins iraniens en Turquie, également soutenus par des agents turcs, de viser des Israéliens à tout prix, et les critiques auxquelles a été confronté le chef du service de renseignement des Gardiens de la Révolution iranienne, Hussein al-Tayeb.

Et le journal « Yediot Aharonot » a expliqué ce, samedi soir, que l’incapacité à empêcher une série d’assassinats à l’intérieur de l’Iran attribués au Mossad israélien, ainsi que l’incapacité à mettre en œuvre une riposte iranienne, ont mis Al-Tayeb face à des critiques globales.

Il a ajouté qu’une « campagne folle » est actuellement menée et que des instructions directes ont été données aux cellules d’assassinat, pour tuer des Israéliens en Turquie, même s’il s’agit d’Arabes israéliens, afin de préserver la position détériorée du chef des renseignements des Gardiens de la révolution au sein de l’establishment sécuritaire.

Le journal indique que des cellules iraniennes tentent de « chasser » des touristes israéliens à tout prix, et que les forces de sécurité turques et israéliennes travaillent 24 heures sur 24 pour déjouer ce complot.

Un responsable israélien qui s’est entretenu avec le journal a prévenu que « le désespoir iranien a atteint ses limites », de sorte que l’organisme qui dirige ces cellules, lui-même composé d’Iraniens et de Turcs recrutés, a donné des instructions pour tuer des Israéliens à tout prix, même s’il s’agit d’arrêter des touristes et de leur demander de montrer leur passeport.

La source de sécurité a déclaré au journal : « Chaque Israélien qui se trouve actuellement à Istanbul est susceptible d’être tué, et que les Arabes israéliens font également partie des cibles. »

Même les Arabes d’Israël

La source de sécurité israélienne, dont l’identité n’a pas été révélée par le journal, a déclaré que les Iraniens « sont devenus fous et subissent une pression terrible, car ils veulent voir du sang israélien, et que les Israéliens qui sont à Istanbul sont susceptibles d’être tués. »

Elle a expliqué que « chaque citoyen ayant un passeport israélien est devenu une cible de meurtre ou d’enlèvement, même les Arabes israéliens, et l’avertissement explicite aux Israéliens à Istanbul de limiter leurs activités quotidiennes au minimum, est venu après des discussions au sein de l’établissement de sécurité. »

La source a souligné que l’affaire n’est pas encore terminée, ajoutant : « Nous travaillons intensivement avec nos partenaires turcs parce que de nombreux Israéliens sont encore à Istanbul. Nous avons une coordination totale avec la Turquie, et ils coopèrent avec nous d’une manière sans précédent. »

Selon les estimations fournies par le journal, il y a deux mille Israéliens à Istanbul, et ils n’ont pas respecté les instructions, et ce nombre est la moitié de ceux qui étaient là avant la diffusion de l’alerte de quatrième niveau il y a quelques jours.

Le journal a souligné que deux mille Israéliens à Istanbul sont tenus d’appliquer sérieusement les instructions, par exemple, ils doivent rester à l’intérieur de leurs chambres d’hôtel, et ne pas se déplacer d’une boîte de nuit à l’autre, ou rester dehors jusqu’à deux heures du matin dans les bars et les parcs d’attractions.

Motivations personnelles

Ces dernières heures, les forces de sécurité turques, en coopération avec leur homologue israélien, ont lancé une opération sans précédent à Istanbul, afin de mettre à mal un « complot iranien », selon la description du journal, visant à tuer et à enlever des Israéliens.

Les forces de sécurité turques travaillent actuellement à sécuriser les zones où les Israéliens se rassemblent dans les hôtels et partout, et mènent des opérations complexes en coopération avec les services de renseignement israéliens, et le journal affirme que cette coopération donne des résultats.

Selon le journal, les services de renseignement israéliens ont remarqué que Hussein al-Tayeb, chef du service de renseignement des Gardiens de la révolution, qui supervise les cellules d’assassinat iraniennes en Turquie, a fait ces derniers jours ces tentatives, qui visent à commettre des attentats contre des Israéliens en Turquie, « dans le cadre d’une campagne folle visant à améliorer son statut personnel au sein des Gardiens de la révolution. »

De plus, il a ajouté qu’Al-Tayeb occupe son poste actuel depuis 2009, après avoir été le commandant des forces Basij, affiliées aux Gardiens de la révolution.

Le journal indique que des voix s’élèvent au sein de l’establishment sécuritaire iranien pour le démettre de ses fonctions après son incapacité à mettre fin aux opérations attribuées à Israël à l’intérieur de l’Iran, et son incapacité à mener des opérations de représailles en dehors des frontières du pays.

En outre, le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a appelé samedi soir les Israéliens présents en Turquie à se conformer aux instructions des autorités de sécurité, concernant les mesures de protection personnelle.

Le site web (mivzaklive) a cité Gantz disant que les Israéliens en Turquie devraient suivre les procédures diffusées par les services de sécurité turcs, et a dit qu’Israël travaille à contrecarrer toutes les tentatives iraniennes de mener des attaques, ainsi que sa volonté de répondre dans le cas où ses citoyens seraient soumis à de telles attaques.