SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Une décision ferme du Conseil des ministres arabes de l’intérieur

Le Secrétariat général du Conseil des ministres arabes de l’intérieur a approuvé la classification du groupe Houthi en tant que groupe terroriste et son inclusion dans la liste des entités terroristes sur la liste noire arabe des auteurs, commanditaires et financiers d’actes terroristes.

Une déclaration du Secrétariat général du Conseil des ministres arabes de l’intérieur, consultée par Reuters, a déclaré que la classification du groupe Houthi en tant qu’entité terroriste et son inscription sur la liste noire arabe résultaient « des violations commises par les Houthis contre la population yéménite, y compris les meurtres, les déplacements, l’emprisonnement et la torture » depuis sa prise de contrôle de la capitale yéménite Sanaa le 21 septembre 2014.

Il vient en réponse aux « graves violations contre les pays voisins et la communauté internationale, et à la menace pesant sur les voies navigables, y compris les attaques terroristes répétées menées par des milices de l’autre côté de la frontière » ciblant des civils et des infrastructures en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis.

Le Yémen est témoin depuis sept ans d’une guerre sanglante entre le gouvernement internationalement reconnu, soutenu par une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite depuis fin mars 2015, et le groupe houthi soutenu par l’Iran, qui contrôle la capitale, Sanaa, et la plupart des grands centres urbains de population du nord et de l’ouest du pays depuis fin septembre 2014.

Les Nations Unies affirment que la guerre a tué des dizaines de milliers de personnes et déplacé des millions de personnes, et poussé le Yémen, qui connaît la « plus grande crise humanitaire au monde », au bord de la famine alors que l’économie s’effondrait.

Cette classification est intervenue en application du neuvième plan intérimaire de la stratégie arabe de lutte contre le terrorisme, qui a été approuvé par la trente-neuvième session du Conseil des ministres arabes de l’intérieur, qui s’est tenue dans la capitale tunisienne.

Le ministre yéménite de l’Intérieur, Ibrahim Haidan, avait appelé lors de la rencontre à soutenir la position du Yémen d’inclure le mouvement Houthi dans la liste du terrorisme en raison de ses actions qui dépassaient ses frontières, selon l’agence de presse gouvernementale.

    la source :
  • Reuters