SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Une déclaration britannique et française et allemande aux mots acerbes : La position de l’Iran sape les pourparlers nucléaires

La France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne (samedi 9-10-2022) ont exprimé leur frustration face à la demande de l’Iran dans les pourparlers pour relancer l’accord nucléaire de 2015 appelant l’Agence internationale de l’énergie atomique des Nations Unies à clore une enquête sur la découverte de traces d’uranium sur trois sites, ajoutant que cela met en danger les pourparlers.

« Cette dernière exigence soulève de sérieux doutes quant aux intentions et à l’engagement de l’Iran à faire aboutir le Plan d’action global conjoint », ont déclaré les trois pays dans un communiqué, faisant référence au nom complet de l’accord sur le nucléaire.

« La position de l’Iran est incompatible avec ses engagements juridiquement contraignants et menace les perspectives de relance du Plan d’action global conjoint », ont ajouté les trois pays.

Et l’Agence atomique internationale a déclaré dans son dernier rapport mercredi dernier que « le stock d’uranium enrichi de l’Iran dépasse plus de 19 fois la limite autorisée par l’accord international sur l’accord nucléaire iranien en 2015 ».

« Nous ne pouvons pas garantir que le programme nucléaire de l’Iran est pacifique », a-t-elle ajouté, après que Téhéran ait refusé de répondre aux allégations de sites non déclarés.

    la source :
  • Reuters