SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Une déclaration germano-française-égyptienne-jordanienne

Les ministres des Affaires étrangères d’Égypte, de France, d’Allemagne et de Jordanie se sont réunis samedi à Munich pour poursuivre la coordination et la consultation dans le but de faire avancer le processus de paix au Moyen-Orient vers une paix juste, globale et durable basée sur la solution à deux États.

Suite à la réunion à Munich le 15 février 2020, à Amman le 24 septembre 2020, au Caire le 11 janvier 2021 et à Paris le 11 mars 2021, les ministres suivants ont annoncé:

1- Nous affirmons notre engagement à soutenir tous les efforts visant à parvenir à une paix juste, durable et globale qui réalise les droits légitimes de toutes les parties sur la base de la solution à deux États, conformément au droit international, aux résolutions pertinentes des Nations Unies et aux paramètres convenus , y compris l’Initiative de paix arabe.

2- Nous suivons avec préoccupation la montée des tensions sur le terrain et, dans ce contexte, nous rappelons l’urgente nécessité de reprendre des pourparlers et des négociations sérieux, significatifs et efficaces directement entre les parties, ou sous l’égide des Nations Unies, y compris dans le cadre du Quatuor pour le Proche-Orient.

3- En l’absence de négociations, nous soulignons l’importance de créer des perspectives politiques et économiques. À cet égard, nous aimerions voir de nouvelles mesures de confiance mutuelle fondées sur des engagements mutuels, dans le but d’améliorer les conditions de vie du peuple palestinien et de rétablir des négociations constructives.

4- Nous soulignons la nécessité de s’abstenir de toutes les mesures unilatérales qui compromettent la solution à deux États et la perspective d’une paix juste et durable, en particulier la construction et l’expansion des colonies, la confiscation des terres et le déplacement des Palestiniens de leurs maisons, y compris à l’Est Jérusalem, ainsi que tout acte de violence et d’incitation. Dans ce contexte, nous soulignons que les droits des habitants des quartiers « Sheikh Jarrah » et « Silwan » en ce qui concerne la propriété de leur logement doivent être respectés.

5- Nous rappelons l’importance de préserver le statut historique et juridique existant des lieux saints à Jérusalem. Nous rappelons à cet égard l’importance de la tutelle historique hachémite des lieux saints de Jérusalem.

6- Nous réaffirmons le rôle indispensable de l’UNRWA et la nécessité de lui apporter le soutien politique et financier dont il a besoin pour continuer à remplir son mandat confié par les Nations Unies et à fournir ses services vitaux aux réfugiés.

7- Nous soulignons l’importance de tous les accords de paix entre les pays arabes et Israël qui contribuent à résoudre le conflit palestino-israélien sur la base de la solution à deux États, afin de parvenir à une paix globale et durable.

8- Nous continuerons de travailler avec toutes les parties pour créer des perspectives réalistes de reprise d’un processus politique crédible. Nous affirmons également que la réalisation d’une paix juste et durable est un objectif stratégique dans l’intérêt de toutes les parties et constitue une base pour la sécurité et la stabilité régionales.