SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Une grande défaite pour le camp de Macron aux législatives françaises

L’alliance « Ensemble », dirigée par le président Emmanuel Macron, a essuyé une défaite politique écrasante au second tour des élections législatives françaises, qui se sont déroulées le dimanche 19 juin.

L’alliance « Ensemble » a perdu la majorité absolue au Parlement français en obtenant 246 sièges sur les 577 de l’Assemblée à l’issue du second tour des législatives, selon les résultats complets publiés lundi 20 juin  par le ministère français de l’Intérieur.

Ce faisant, Ma’an est devenu très loin du résultat requis pour obtenir une majorité absolue à l’Assemblée nationale de 289 sièges.

L’Alliance de gauche ou Union populaire de gauche, emmenée par l’opposition Jean-Luc Mélenchon, a remporté 143 sièges, selon des sources médiatiques et diverses agences de presse.

La coalition de gauche, ou la « Nouvelle Union populaire écologiste et sociale », regroupe plusieurs partis d’extrême gauche et de gauche, comme le mouvement « La France divine » dirigé par Mélenchon, le Parti socialiste, le Parti communiste et le Parti écologiste.

L’Assemblée nationale de droite, dirigée par Marine Le Pen, a réussi à obtenir 89 sièges, ce qui constitue une percée historique pour le groupe d’extrême droite, car il n’avait jamais atteint un tel résultat depuis sa fondation au début des années 70 du siècle.

Les républicains ont remporté 64 sièges, tandis que les autres candidats de gauche ont remporté 13 sièges, contre 5 sièges obtenus par d’autres centristes, et 18 sièges sont allés à des candidats extérieurs à ces partis et alliances.

Danger pour le pays

La Première ministre française Elizabeth Born a estimé que le résultat des élections législatives constituait un « danger » pour le pays.

« Le résultat est un danger pour notre pays à la lumière des défis auxquels nous devons faire face », a-t-elle déclaré dans un discours télévisé, ajoutant que son gouvernement allait désormais tendre la main à des partenaires potentiels dans le but de mobiliser une majorité qui le soutiendrait.

Et elle a ajouté : « Nous travaillerons, dès demain, pour former une majorité… pour assurer la stabilité de notre pays et mettre en œuvre les réformes nécessaires ».

Bourne elle-même a remporté sa course pour un siège à l’Assemblée nationale dans la région nord du Calvados, battant un adversaire de gauche au deuxième tour.

Cependant, certains membres de son gouvernement, comme les ministres de l’Environnement et de la Santé, ont échoué dans leur tentative d’obtenir un siège parlementaire, tandis que d’autres comme le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Clément Bonn, le ministre du Budget, Gabriel Atal, et le ministre du Travail, Olivier Dussup, a réussi.

Il est à noter que le gouvernement avait précédemment annoncé que les ministres qui échoueraient dans leur campagne parlementaire démissionneraient.

    la source :
  • Sky News Arabia