SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 January 2022, Thursday |

Une interaction importante avec les preuves de l’implication de la milice du Hezbollah au Yémen

La coalition arabe pour soutenir la légitimité au Yémen a révélé de nouvelles preuves matérielles confirmant l’implication de la milice du Hezbollah libanais dans la planification et le soutien de la milice des Houthis.

Les informations et les preuves révélées par les forces de la coalition pour le soutien de la légitimité ont retenu l’attention et la conversation des milieux politiques et de la presse au Yémen et en Arabie Saoudite.

Le porte-parole officiel des forces de la coalition arabe, le colonel Turki Al-Maliki, a révélé, lors d’une conférence de presse tenue hier, dimanche, des preuves qui attestent de l’implication du Hezbollah libanais dans le soutien de la milice du coup d’État des Houthis, par le biais d’armes et de combattants.

Aussi, les cercles politiques et de presse yéménites et saoudiens ont réagi aux preuves présentées lors de la conférence de presse, à grande échelle, et à très grande échelle par le biais des sites de communication.

La plupart des réactions se sont attachées à parler du soutien direct apporté par le Hezbollah libanais et son successeur, l’Iran, à la milice des Houthis, et à saluer la « force de renseignement des forces de la coalition. »

« Le peuple yéménite, aujourd’hui, doit voir les interventions spécifiques de l’Iran » et du Hezbollah, a déclaré Waleed Al-Qudaimi, un premier agent du gouvernorat d’Al-Hodeidah, soulignant que « le Yémen gagnera, et ils vont tous périr. »

Et l’ambassadeur saoudien au Yémen, Muhammad Al Jaber, a demandé, par le biais d’un tweet sur son compte Twitter, « Qui, parmi les dirigeants de la milice des Houthis, est derrière la fuite des informations d’Abu Ali Al-Hakim ? Quelle est la raison de montrer sa défaite et son humiliation tout en revendiquant la souveraineté et le patriotisme devant l’élément terroriste libanais du Hezbollah ! ».

Al Jaber a ajouté : « Un Yéménite qui déteste la subordination au régime iranien m’a dit que le but était de le briser et de l’insulter devant le peuple arabe yéménite authentique. »

Pour sa part, le chercheur et consultant en affaires de sécurité, Mohammad Al-Hdla, a déclaré : « Les faits présentés par la coalition au sujet de la guerre du Yémen, ont montré au monde que l’Arabie saoudite mène une guerre avec plus d’un pays et un bras militaire affilié à quelques pays comme l’Iran et le Liban, représenté par le Hezbollah et les mercenaires des fronts de la Syrie, et de la mobilisation Populaire Irakienne.

« Cependant, nous couperons la main de l’Iran au Yémen », a ajouté Mohammad al-Hdla.

Quant au journaliste yéménite, Rashad Al-Sharab, il a déclaré : « Depuis sept ans, nous parlons de la relation de la milice des Houthis avec l’Iran et son intermédiaire dans la région arabe, le Hezbollah. Mais cette vidéo, qui révèle cette relation au plus haut niveau, en est la preuve, ainsi que l’étendue de la pénétration de la coalition arabe pour soutenir la légitimité au Yémen des dirigeants des Houthis. »

A son tour, le journaliste yéménite Walid Al-Rajhi a confirmé : « Tous les habitants du Yémen se rendent compte que les milices des Houthis ne sont que des outils et des marionnettes aux mains du Hezbollah et de l’Iran. Dans la vidéo, qui a été publiée lors d’une conférence de presse du porte-parole de la coalition, un dirigeant du Hezbollah apparaît donnant des instructions à Abu Ali Al-Hakim et parlant de la nécessité de concentration pour ne pas perdre Hodeidah et prendre le contrôle de la Mer Rouge ».

L’analyste politique et chercheur yéménite Mohammad Jumeh a déclaré : « Abu Ali al-Hakim ne mène pas de batailles, mais il assiste à la fin de chaque bataille, pour prendre des photos, pour apparaître comme un commandant militaire. C’est la tactique du défunt Soleimani, pendant la guerre des milices iraniennes en Irak et en Syrie. »

« Le chef apparaît comme celui qui donne des ordres, mais la récente fuite a montré qu’il était un mercenaire qui reçoit des directives d’un mercenaire libanais qui, à son tour, reçoit des ordres iraniens », a ajouté Jumeh.

À son tour, le journaliste saoudien Hussein al-Ghawi a déclaré : « De mon point de vue… des messages très importants ont été transmis lors de la conférence de la coalition, non seulement à l’intention des milices des Houthis et du Hezbollah, et de l’Iran derrière eux, mais aussi à l’intention des Nations unies, que tout est suivi et surveillé. »

Hier, dimanche, la Coalition pour le soutien de la légitimité au Yémen a confirmé l’implication du Hezbollah libanais dans les attaques visant des civils en Arabie Saoudite et au Yémen.

Au cours d’une conférence de presse, le porte-parole des forces de la coalition, le colonel Turki Al-Maliki, a présenté les preuves de l’implication du Hezbollah au Yémen, le rendant responsable des morts causées par les attaques visant des civils en Arabie saoudite et au Yémen.