SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 May 2022, Sunday |

Une maladie mystérieuse se répand au Canada… et l’un de ses symptômes est de voir les morts !

Le New York Times a rapporté que des médecins et des fonctionnaires canadiens avaient suivi des dizaines de cas d’une maladie inconnue au Nouveau-Brunswick, et que les médecins étaient dans une impasse dans leurs tentatives de découvrir les origines de cette nouvelle maladie, qui a été détectée pour la première fois en 2015, et qui a depuis infecté près de 50 personnes. au moins.

Le journal a confirmé que la mystérieuse maladie provoque l’émergence d’une série de symptômes, notamment l’anxiété, la dépression, la détérioration mentale qui se développe à un rythme rapide, les douleurs musculaires et l’insomnie, en plus de troubles visuels effrayants comme le fait de voir les morts.

Après la découverte de la nouvelle maladie en 2015, huit cas d’infection ont été détectés en trois ans, mais la fréquence de son apparition a augmenté les années suivantes.

À ce jour, les médecins canadiens ont révélé un total d’au moins 48 personnes infectées par la mystérieuse maladie, âgées de 18 à 84 ans, et six d’entre elles sont décédées.

Le journal a souligné que la majorité des patients sont des résidents de Moncton et de la Péninsule acadienne.

Ses symptômes reflètent l’horrible perte de contrôle du corps par le cerveau et la moelle épinière, a déclaré Neil Cashman, neurologue à l’Université de la Colombie-Britannique, qui étudie les origines de cette nouvelle maladie.

Les médecins n’arrivant pas à s’entendre sur les origines de cette mystérieuse maladie et sur son mode de transmission entre les personnes, les habitants du Nouveau-Brunswick sont de plus en plus préoccupés par le sujet.

Le « New York Times » indique que les autorités sanitaires canadiennes, qui ont concentré leurs efforts au cours des 15 derniers mois sur la lutte contre la pandémie du virus Corona, ont dû également faire face à l’apparition de la nouvelle maladie après la fuite dans les médias, en mars dernier, d’un mémo destiné au médecin-chef du Nouveau-Brunswick, selon « Russia Today », d’après le « New York Times ».