SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Une menace contre la plus grande centrale nucléaire…Et l’Ukraine cible les forces russes

L’Ukraine vise les soldats russes qui tirent sur la plus grande centrale nucléaire d’Europe ou l’utilisent comme base de tir.

L’Ukraine et la Russie ont échangé des accusations au sujet de multiples incidents de bombardement de la centrale de Zaporizhzhia (Zaporijjia), dans le sud de l’Ukraine. Les forces russes ont capturé la centrale nucléaire au début de la guerre.

« Chaque soldat russe, qu’il tire sur la centrale ou qu’il tire en utilisant la centrale comme couverture, doit comprendre qu’il devient une cible spéciale pour les agents de nos services de renseignement, de nos services spéciaux et de notre armée », a déclaré le président Volodymyr Zelensky dans un discours hier soir.

Zelensky, qui n’a pas donné de détails, a réitéré les accusations selon lesquelles la Russie utilise la centrale à des fins de chantage nucléaire.

La centrale est située sur la rive sud d’un grand bassin sur le fleuve Dnipro. Les forces ukrainiennes, qui contrôlent les villes situées sur la rive opposée, ont subi d’intenses bombardements de la part de la partie contrôlée par la Russie.

Le conseiller présidentiel ukrainien Mikhailo Podolyak a accusé la Russie d’avoir « bombardé une partie de la centrale nucléaire responsable de la production d’énergie qui fournit de l’électricité au sud de l’Ukraine. »

« L’objectif est de nous séparer de (la centrale) et de blâmer l’armée ukrainienne pour cela », a écrit Podolyak sur Twitter.

L’Agence internationale de l’énergie atomique, qui cherche à inspecter la centrale, a mis en garde contre une catastrophe nucléaire si les combats ne cessent pas. Les experts nucléaires craignent que les combats n’endommagent les piscines de combustible usé ou les réacteurs de la centrale.

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a appelé à la création d’une zone démilitarisée autour de la station, qui est toujours gérée par des techniciens ukrainiens.

Kiev affirme depuis des semaines qu’elle prépare une contre-offensive pour reprendre Zaporizhzhia et la province voisine de Kherson, la plus grande partie du territoire capturé par la Russie après son invasion du 24 février.

Les services de renseignement militaire britanniques ont déclaré dimanche que la priorité de la Russie au cours de la semaine écoulée était probablement de réorienter des unités pour renforcer sa campagne dans le sud de l’Ukraine.

Selon une mise à jour des services de renseignement britanniques, les forces soutenues par la Russie de la République populaire de Donetsk dans le Donbass ont continué à tenter de lancer des attaques au nord de la ville de Donetsk.

Le ministère britannique de la Défense a déclaré dans son bulletin de renseignement quotidien sur Twitter que de violents combats s’étaient concentrés sur le village de Pisky, près du site de l’aéroport de Donetsk.

Le commandement militaire ukrainien a déclaré samedi que des « combats féroces » se poursuivaient à Piski, un village de l’est du pays que la Russie avait précédemment déclaré contrôler entièrement.

    la source :
  • Reuters