SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2021, Saturday |

Une nouvelle crise en Italie qui est « grave »?

L’Institut national italien des statistiques a annoncé lundi que le virus Corona avait contribué à réduire l’espérance de vie en Italie de 1,2 an en 2020.

« En 2020, le déclenchement de l’épidémie de Covid-19 et la forte augmentation du risque de mortalité qui en a résulté ont entraîné un arrêt brutal de la croissance de l’espérance de vie à la naissance qui a prévalu jusqu’en 2019″, a indiqué l’institut dans un communiqué.

Cela s’est traduit par une contraction de 1,2 an par rapport à l’année précédente.  »

En 2020, l’espérance de vie à la naissance est de 82 ans: 79,7 pour les hommes et 84,4 pour les femmes, contre 81 et 85,3 en 2019.

La différence varie beaucoup selon les régions.

Dans les villes les plus touchées de Bergame et de Crémone(nord) en Italie, l’espérance de vie des hommes a diminué de 4,3 à 4,5 ans, et celle des femmes de 3,2 à 2,9 ans.

En revanche, l’espérance de vie a moins diminué à Foggia(sud) et à Enna en Sicile (-1,7 et -1,5, respectivement).

Seule Sienne (au centre) n’a enregistré aucun changement (83,7 ans).

L’épidémie a entraîné la mort de 129 515 personnes en Italie, dont la moitié dans les régions du nord (Lombardie, Piémont, Ligurie, Ombrie et Vénétie), où résident seulement 36% des 60 millions d’habitants de l’Italie.

L’Italie est le premier pays européen où l’épidémie est apparue en février 2020.

Bientôt, le virus s’est propagé à la Lombardie, le centre économique du pays qui est devenu pendant un certain temps l’épicentre de la pandémie mondiale.

Jusqu’à présent, plus de 79 millions de doses de vaccin ont été administrées et 71,65% des personnes de plus de 12 ans ont été complètement vaccinées, selon les dernières données gouvernementales publiées Lundi.

    la source :
  • AFP