SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 May 2022, Tuesday |

Une nouvelle maladie tue des milliers d’Iraniens

Aujourd’hui, lundi, un responsable du ministère iranien de la Santé a annoncé la propagation de la « leishmaniose » dans 18 des 31 provinces iraniennes, avec plus de 10 000 personnes infectées par cette maladie.

Le chef du groupe de gestion des maladies infectieuses humaines et animales au ministère iranien de la Santé, Behzad Amiri, a déclaré dans un communiqué de presse : « Les provinces d’Ispahan, Fars, Khuzestan, Semnan, Khorasan Razavi et Golestan ont enregistré le taux d’infection le plus élevé avec cette maladie. »

Il a souligné que « l’Iran fait face à une augmentation significative du nombre d’infections par cette maladie ».

La leishmaniose est une maladie parasitaire transmise à l’homme par les piqûres de phlébotomes et sa source est la pollution de l’environnement, et elle se développe dans les cellules immunitaires du corps.

Dans un contexte connexe, Mohammad Mahdi Joya, le chef du Centre de gestion des maladies infectieuses au ministère iranien de la Santé, a déclaré que l’accumulation d’ordures et d’excréments d’animaux dans les villages est un facteur de l’épidémie.

« Si quelqu’un est infecté et que l’infection dure plus de 10 jours et ne guérit pas, il doit se rendre dans les centres de santé. Si nous agissons rapidement, nous pouvons espérer contrôler la maladie rapidement », a déclaré Mehdi Joya.

Des rapports iraniens confirment que « la propagation de la leishmaniose dans certaines parties de Téhéran se produit dans les villes de Waramin et le village de Muhammadabad, au sud de la capitale ».