SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 June 2022, Wednesday |

Une nouvelle menace…l’Iran en faillite?

Dans ses déclarations un mois avant le 16e anniversaire de la guerre de juillet, le commandant de la région nord de l’armée israélienne, Amir Baram, a estimé que le Hezbollah essaie de nous imposer des défis, mais il est toujours très terrifié, d’après ce qui a été cité par le porte-parole de Tsahal Avichai Adraee.

Adraee a écrit sur son compte Twitter, citant les déclarations de Baram :

« 16 ans se sont écoulés depuis la guerre et l’organisation terroriste Hezbollah essaie de nous imposer des défis, mais c’est toujours très terrifiant. La stabilité sécuritaire sur le front nord qui a résulté de cette guerre est la meilleure confirmation du pouvoir de dissuasion qu’elle a créé.

Le commandant de la région nord a ajouté: « Récemment, il y a eu une augmentation des travaux pour établir des avant-postes du Hezbollah à la frontière. Nous surveillons les agents du Hezbollah dans la zone de la clôture frontalière. D’où ils viennent et où ils travaillent, à la fin ils en paieront le prix, eux et leurs messagers et aussi leur secte et le village qui leur permet de l’utiliser comme base militaire pour le terrorisme.

Concernant le positionnement du Hezbollah dans les villages du sud du Liban, Adraee a cité Baram: « Pendant la guerre, nous détruirons toutes les infrastructures sur cette ligne de contact militaire, et il ne restera aucune pierre ! Ce sera le sort de toutes les installations des villages ou des villes utilisées par cette armée terroriste ! »

Il a poursuivi: « L’État libanais restera apparemment dans la poubelle du Hezbollah – l’Iran en faillite, et nous, dans l’armée de défense, continuerons à travailler en Syrie et au Liban, que ce soit en assurant la sécurité quotidienne ou à travers la bataille cachée entre les guerres afin de de saper tous les efforts du terrorisme, de le localiser et de l’accroître. »