SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2021, Monday |

Une prochaine déclaration du Conseil de sécurité sur le barrage de la Renaissance

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est mis d’accord à l’unanimité sur le texte d’une déclaration présidentielle sur le barrage de la Renaissance, et il sera adopté prochainement, selon des sources diplomatiques, selon Sky News Arabia, mercredi.

Et les agences de presse ont confirmé que le Conseil de sécurité publiera une déclaration pour inciter l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie à reprendre les négociations sur le barrage de la Renaissance sous les auspices de l’Union africaine.

Ces derniers mois, la tension est montée entre l’Éthiopie, d’une part, et l’Égypte et le Soudan, d’autre part, après qu’Addis-Abeba a annoncé qu’elle avait commencé le deuxième remplissage du lac du barrage Renaissance, ce qui a suscité l’inquiétude des deux pays situés en aval.

L’Égypte et le Soudan ont appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à élaborer un accord juridiquement contraignant pour résoudre le conflit, tandis que l’Éthiopie a souligné que la question pouvait être résolue par l’Union africaine.

Le Caire et Khartoum ont déclaré que dix années de négociations avec l’Éthiopie avaient échoué et que le barrage Renaissance avait déjà entamé un deuxième processus de remplissage de son réservoir, ajoutant que cela violait non seulement l’accord de 2015, mais constituait également une menace existentielle pour 150 millions de personnes dans les deux pays en aval.

Le barrage sur le Nil bleu est achevé à 80 % et devrait atteindre sa pleine capacité de production en 2023, ce qui en fera la plus grande centrale hydroélectrique d’Afrique.

L’Éthiopie affirme que ce projet de 5 milliards de dollars est nécessaire pour stimuler le développement économique et fournir de l’électricité à la grande majorité de sa population.

    la source :
  • Sky News Arabia