SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 July 2022, Wednesday |

Une proposition européenne pour faire face à la crise alimentaire en Afrique

La Commission européenne a proposé de soutenir les pays africains les plus vulnérables à la crise alimentaire mondiale provoquée par la guerre en Ukraine avec des fonds initialement destinés à des projets de développement en Afrique qui n’ont pas encore été utilisés.

La Commission européenne a déclaré dans un communiqué que la proposition, si elle était approuvée par les gouvernements de l’UE, permettrait de dépenser 600 millions d’euros (633 millions de dollars) pour renforcer le soutien aux pays les plus durement touchés par la crise alimentaire en Afrique, dans les Caraïbes et dans les îles du Pacifique.

Les pays pauvres ont besoin de millions de tonnes de céréales bloquées en Ukraine en raison du blocus des ports ukrainiens dû à l’invasion russe.

Cette décision fait partie des efforts de l’UE pour convaincre les partenaires africains que les sanctions de l’UE ne sont pas responsables des pénuries alimentaires et des prix élevés des engrais.

Président égyptien: Nous devons faire face à la crise alimentaire en Afrique

Le président égyptien Abdel Fattah El-Sissi a souligné que la crise alimentaire que connaît actuellement le continent africain nécessite de prendre un ensemble de mesures urgentes, pour faire face à ses dangereuses répercussions sur la sécurité et la stabilité des sociétés africaines.

Lors d’un discours prononcé à l’ouverture de la troisième édition du Forum d’Assouan pour la paix et le développement durables, il a souligné la nécessité de « diversifier les sources alimentaires et de sécuriser les chaînes d’approvisionnement pour les pays du continent, en plus de prendre des mesures durables pour maintenir la sécurité alimentaire en fournissant une technologie dans le domaine de l’agriculture aux pays africains, ainsi qu’en intensifiant nos efforts pour augmenter notre production de cultures agricoles dans le but d’atteindre le stade de l’autosuffisance. »

    la source :
  • Reuters