SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 December 2022, Friday |

Une quatrième fuite de gaz a été détectée dans le gazoduc Nord Stream

Une porte-parole des garde-côtes suédois a déclaré au journal Svenska Dagbladet que les garde-côtes avaient découvert une quatrième fuite de gaz du pipeline Nord Stream endommagé plus tôt cette semaine.

L’Union européenne soupçonne qu’il y a un acte de sabotage derrière la fuite de gaz des pipelines russes sous la mer vers l’Europe et a promis une réponse « forte » à toute perturbation délibérée des infrastructures énergétiques.

« Deux des (quatre) sites de fuite se trouvent dans la zone économique exclusive de la Suède », a déclaré la porte-parole des garde-côtes Jenny Larson au journal mercredi soir. Les deux autres sont situées dans la zone économique exclusive du Danemark.

La Garde côtière n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires de Reuters jeudi.

Le Kremlin a déclaré mercredi que les allégations selon lesquelles la Russie était en quelque sorte responsable de l’attaque contre les gazoducs Nord Stream étaient insensées, ajoutant que Moscou avait constaté une forte augmentation des bénéfices des entreprises américaines qui fournissent du gaz à l’Europe.

Lors d’une conférence de presse quotidienne, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré qu’il était nécessaire d’enquêter sur l’accident, ajoutant que le délai de réparation des dommages aux pipelines n’était pas clair.

L’Europe enquête sur ce que l’Allemagne, le Danemark et la Suède ont qualifié d’attaques qui ont provoqué d’importantes fuites de gaz dans la mer Baltique à partir de deux gazoducs russes.

OTAN : les fuites de gaz du Nord Stream constituent un acte de sabotage

Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, « OTAN », a déclaré mercredi que les fuites des pipelines Nord Stream étaient un acte de sabotage, ajoutant qu’il avait discuté de la protection des infrastructures vitales dans les pays de l’alliance avec le ministre danois de la Défense. .

« J’ai discuté du sabotage du pipeline Nord Stream avec le ministre de la Défense Morten Podskov », a-t-il écrit sur Twitter.

« Nous avons discuté de la protection des infrastructures critiques dans les pays de l’OTAN », a-t-il ajouté.