SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

Une semaine avant la visite de Macron… Des manifestations sur l’île française de Papeete

Papeete, la plus grande île de Polynésie française, a été témoin, le week-end dernier, de manifestations et de protestations de milliers de personnes, exigeant que Paris reconnaisse son « erreur » en menant des essais nucléaires dans la région sur une période de trente ans.

Ces manifestations interviennent une semaine avant la visite du président Emmanuel Macron dans cette région française.

La police a indiqué qu’environ deux mille personnes ont organisé une marche à l’invitation du leader indépendantiste Oscar Temar. Et que l’invitation à la manifestation à Tahiti a été avant l’annonce de la visite de Macron, qui s’étendra du 24 au 28 juillet.

Début juillet, la ministre chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants, Geneviève Dariusek, a exclu la demande de grâce de la France attendue par les séparatistes, les associations antinucléaires et l’Église protestante maoïste.

Il a également été annoncé à l’issue d’une table ronde de deux jours à Paris consacrée aux effets de 193 essais nucléaires dans la région entre 1966 et 1996, que « la Polynésie française a largement contribué à la construction de notre force, et il est nécessaire d’en supporter toutes les conséquences humaines, sociétales, sanitaires, environnementales et économiques. »

Selon « tv 5monde », la France a mené des essais nucléaires sur les atolls de Mururoa et Fangatova, d’abord dans l’atmosphère puis sous terre.Et Paris s’est récemment engagé à faciliter l’accès aux archives et à mieux indemniser les victimes des essais.