SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

Une vidéo révèle l’implication des Gardiens de la révolution et du Hezbollah dans le soutien militaire aux Houthis

Les médias saoudiens ont publié un clip vidéo confirmant l’implication des Gardiens de la révolution et du Hezbollah dans le soutien militaire aux Houthis.

La chaîne Al-Arabiya a publié la vidéo et a déclaré qu’elle « confirme l’implication d’éléments des gardiens de la révolution (iraniens) et du Hezbollah (libanais) dans le soutien militaire de la milice houthie ».

Al-Arabiya a indiqué avoir obtenu le clip vidéo, aujourd’hui lundi, de la Coalition pour soutenir la légitimité au Yémen.

Elle a souligné qu’elle montre « l’entraînement des milices Houthis, à bord d’avions de l’ONU, dans le but de tester un système de missiles aériens ».

La chaîne satellite a indiqué que dans le clip, « des experts étrangers des Gardiens de la révolution iraniens et du Hezbollah terroriste ont été impliqués dans le lancement d’opérations hostiles en soutien aux Houthis, qui ont transformé l’aéroport de Sanaa en caserne militaire grâce au soutien iranien ».

Et elle a confirmé que la vidéo montrait « un certain nombre d’éléments houthis effectuant des expériences et des tests sur l’un des systèmes aériens ».

Grâce à l’utilisation d’un avion de l’ONU lors de l’atterrissage et du décollage à l’aéroport international de Sanaa pour assurer l’efficacité du système, en considérant l’avion comme une cible aérienne en mouvement dans une simulation de scénarios d’interception et de destruction.  »

Et la chaîne saoudienne a cité le porte-parole officiel de la coalition, le général de brigade Turki Al-Maliki, commentant le clip divulgué.

Il a déclaré que « l’Iran a transformé l’aéroport de la capitale yéménite en base militaire, après avoir établi un pont aérien en 2014 à raison de 28 vols par semaine, de Téhéran à Sanaa via Persian Airlines (Mahan Air).  »

Il a transféré toutes sortes d’armes, y compris qualitatives, à ses partisans houthis.

Al-Maliki a indiqué que « les milices ont transformé l’aéroport en caserne, qui comprend des ateliers d’installation, de piégeage et de stockage, et le lancement de missiles balistiques et de drones, afin de cibler des civils et des objets civils à l’intérieur du Yémen ».