SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Vice-ministre ukrainienne de la Défense : L’opération se poursuit et son objectif est de libérer Kharkiv

La vice-ministre ukrainienne de la Défense, Hana Malyar, a déclaré mardi que la contre-attaque éclair de l’Ukraine contre les forces russes avait permis de libérer 3 800 kilomètres carrés de territoire dans le nord-est de la région de Kharkiv depuis le 6 septembre.

Malyar, qui s’exprimait en direct à la télévision depuis la ville de Balakliya reprise par l’Ukraine, a déclaré que les territoires libérés des forces russes se composent de plus de 300 communautés et sont actuellement habités par environ 150 000 résidents.

« Le processus est en cours. Son objectif est la libération complète de la région de Kharkiv… Nous pensons que cela se produira le plus tôt possible », a déclaré Malyar.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré hier soir que l’Ukraine avait au total « libéré plus de 6 000 kilomètres carrés de territoire ukrainien dans le sud et l’est » depuis le 1er septembre.

Il a ajouté que les « mesures de stabilisation » ont été achevées dans environ la moitié de ces terres et « sont toujours en cours dans une zone libérée de la même taille. »

Sa déclaration inclut des terres qui, selon Malyar, ont été libérées au cours de la semaine dernière.

La contre-attaque ukrainienne dans la région de Kharkiv a choqué la Russie, qui a envahi l’Ukraine le 24 février, et les nouvelles des défaites sur le terrain ont suscité une grogne inhabituelle sur les écrans des chaînes de télévision officielles russes.

Anton Gerashchenko, un conseiller du ministère ukrainien de l’Intérieur, qui s’est exprimé après Malyar, a déclaré que la police était en train d’exhumer les corps de deux civils qui, selon lui, ont été exécutés par les forces russes quelques jours avant leur retrait, alors que Moscou nie avoir délibérément ciblé des civils.

L’Ukraine s’est fixé pour objectif de libérer tous les territoires occupés par les forces russes après les avoir repoussées lors d’une contre-attaque rapide dans le nord-est du pays.

Depuis que Moscou a abandonné son principal bastion dans le nord-est du pays, samedi, dans sa pire défaite depuis le début de la guerre, les forces ukrainiennes ont repris des dizaines de villes dans un étonnant retournement de situation.

Les forces russes contrôlent toujours environ un cinquième de l’Ukraine au sud et à l’est, mais Kiev est désormais à l’offensive dans ces deux régions.

Le conseiller présidentiel ukrainien Oleksiy Aristovich a évoqué les perspectives d’action dans la province orientale de Lougansk, connue avec Donetsk sous le nom de Donbass, une grande région industrielle proche de la frontière avec la Russie.