SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

« Vidéo » … D’immenses incendies et des coups de tonnerre détruisent une ville canadienne en quelques minutes !!

La vague de chaleur intense qui a balayé certaines régions du Canada, a provoqué d’énormes incendies après que la température dans la ville de Lytton ait atteint (49,5 degrés Celsius), c’est le troisième jour consécutif où le Canada a enregistré la température la plus élevée de son histoire.

Simultanément, les autorités ont enregistré un tragique incident de masse – la ville canadienne a été anéantie en quelques minutes, en raison des conséquences de la vague de chaleur intense, et les survivants des habitants de la ville ont révélé leurs horribles témoignages de ce qu’ils ont vécu, en voyant le feu consumer leurs maisons et les poursuivre alors qu’ils tentaient de sauver leurs vies.

Le journal britannique, The Independent, a déclaré, le dimanche 4 juillet 2021, que les flammes ont atteint une hauteur de près de 3 mètres dans la ville canadienne de Lytton, faisant irruption dans la maison de Pierre Quivilon alors qu’il tentait de rassembler ses chiens dans son camion, en vue de fuir la ville.

Pierre a couru dans la maison pour sauver son chat, et quand il est revenu, il a trouvé son camion déjà en feu, et n’a eu d’autre choix que d’abandonner sa voiture en feu, ses chiens dedans, alors Pierre a couru avec sa vie hors de la ville à pied avec son chat dans les bras.

Pierre raconte les moments de terreur qu’il a connus, en disant : « J’ai couru dans la ville, et le feu comme s’il n’avait pas cessé de me poursuivre. En 15 minutes environ, toute la ville avait disparu. »

Rapidement, la majorité de ses habitants ont été évacués de la ville, et la tragédie a balayé 90 % de son territoire. Jeff Chapman, un habitant de la ville, a raconté à la chaîne anglophone CBC comment il n’a pas pu sauver ses parents après la chute d’un poteau électrique sur leur logement, selon l’agence de presse française. .

La maison de Pierre a été l’une des premières à prendre feu dans la soirée du mercredi 30 juin, après que le maire de la ville a émis un ordre d’évacuation immédiate. « La ville était sur le point de brûler complètement », a-t-il déclaré. « Le feu est partout autour de moi. Puis j’ai atteint les limites de la ville et la seule chose que le feu n’avait pas encore brûlée, c’était moi. »

Pierre a rencontré un chauffeur qui passait par là et l’a emmené sur une colline voisine, où le feu était déjà en train de se propager, et il a passé la nuit, « regardant la ville brûler en dessous », dit-il, et c’était, bien sûr, un spectacle difficile pour lui.

Le journal poursuit que pendant ce temps, les habitants contraints de quitter Lytton continuaient d’affluer vers le centre d’évacuation vendredi matin, certains arrivant dans des voitures remplies d’enfants et d’animaux domestiques, cherchant désespérément un endroit où rester après leur horrible voyage.

La scène s’est aggravée il y a quelques jours avec l’apparition d’un phénomène climatique rare, en référence à la formation de nuages orageux au-dessus des sources de chaleur intense, entraînant de nouveaux incendies en raison des éclairs qu’ils soulèvent.

Vendredi dernier, il y a eu plus de 500 éclairs en Californie, alors que les incendies ravageaient environ 15 000 hectares, dont une zone touristique qui s’apprêtait à accueillir de nombreux visiteurs pour le long week-end de la fête nationale du 4 juillet.