SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2022, Friday |

Washington appelle les forces de sécurité soudanaises à arrêter les violences contre les manifestants

Le secrétaire d’État américain Anthony Blinken a appelé les forces de sécurité soudanaises à s’abstenir de recourir à la violence contre les manifestants dans le pays.

Selon un communiqué du département d’État américain, Blinken a déclaré: « Il existe une voie à suivre, et cela nécessite que les forces de sécurité cessent immédiatement d’utiliser la force contre les manifestants qui pourraient faire des victimes, et traduisent en justice les responsables de violations des droits humains. »

Le communiqué ajoute : « Blinken a également appelé les forces politiques au Soudan à prendre des mesures rapides pour former un gouvernement crédible de ministres, et la formation d’un conseil législatif et de deux organes judiciaires et électoraux ».

Selon les médias soudanais, les manifestations de Khartoum ont entraîné des affrontements entre les manifestants et la police, obligeant les forces de sécurité à utiliser des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes pour disperser les manifestants.

Les sources ont indiqué que « 5 personnes ont été tuées lors de manifestations dans la ville d’Omdurman, près de Khartoum ».

Le Comité soudanais des médecins a déclaré que le nombre total de personnes tuées depuis que les forces de sécurité ont commencé leur campagne en octobre est maintenant passé à 53.

Les manifestants exigent que l’armée ne joue aucun rôle dans le gouvernement pendant une période de transition qui se termine par des élections libres.